Les mots-croisés de La Relève

Un fonds est créé en mémoire de Pascal T Lafontaine pour la recherche sur les sarcomes

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Un fonds est créé en mémoire de Pascal T Lafontaine pour la recherche sur les sarcomes
Pascal T Lafontaine

Rider de BMX de haut niveau décédé l’été dernier

Afin de soutenir la recherche sur les sarcomes, des cancers très rares et agressifs qui touchent surtout les enfants et les jeunes adultes, un fonds a récemment été créé en mémoire de Pascal T Lafontaine.
Coureur de BMX connu et apprécié à l’échelle internationale, le Bouchervillois Pascal T Lafontaine est décédé l’été dernier, quelques jours avant de célébrer ses 28 ans, et après avoir livré un long combat contre cette maladie, celle-là même qui a emporté Terry Fox il y a 40 ans.
Pascal chérissait la vie et ne voulait pas la quitter, confie sa mère Pierrette Tétreault. Grand sportif, son fils a pratiqué plusieurs sports, mais c’est dans le BMX qu’il avait trouvé sa réelle passion. Il se fait connaître en 2013 par la communauté mondiale des sports cyclistes extrêmes en remportant un prix en Californie. Il tourne des vidéos en France et aux États-Unis.
À l’âge de 16 ans, il devient acteur et membre de l’Union des artistes. Il obtient des rôles dans des séries populaires, telles que Virginie, La galère, Toute la vérité et Aveux. Après l’obtention d’un diplôme en cinéma, il fait aussi quelques essais du côté de la réalisation de courts-métrages. Vers l’âge de 20 ans, Pascal délaisse ce milieu pour se tourner vers des études universitaires en administration, qu’il doit plus tard abandonner en raison de la maladie.
À 22 ans, Pascal doit être amputé d’une jambe. Cela ne l’empêche pas, peu de temps après, de remonter en selle. Il réapprend chacun des mouvements, et malgré sa prothèse et en dépit des traitements, il excelle dans ses acrobaties. Il épate encore une fois la communauté internationale de BMX par ses habiletés, mais aussi par son courage et sa détermination. Il produit des vidéos prodigieuses et est désigné en 2019 « rider » de l’année par un magazine britannique réputé et spécialisé dans le domaine.
Fonds Pascal T Lafontaine
Ses parents, Pierrette Tétreault et Robert Lafontaine, ont récemment annoncé la création du Fonds Pascal T Lafontaine pour la recherche sur les sarcomes à l’Université de Montréal en versant un don de 40 000 $ à la mémoire de leur fils décédé, et en reconnaissance envers l’équipe soignante de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont. Par la création du fonds, ils veulent que l’on se souvienne de façon pérenne du courage et de la persévérance de Pascal. « Malgré l’échec des différents traitements, Pascal n’a jamais laissé la colère altérer son désir de goûter la vie au maximum », ajoute Mme Tétreault.
Le couple souhaite que d’autres personnes puissent bénéficier de l’avancement de la recherche sur ce type de cancer.
Peu de recherches
Les sarcomes sont des cancers peu fréquents. Il n’existe pratiquement pas de recherche, car les compagnies pharmaceutiques sont peu intéressées à investir dans ce domaine. Les dons philanthropiques sont ainsi essentiels pour l’évolution des connaissances sur cette maladie.
Un lancement officiel du fonds est prévu après la pandémie, mais d’ici là, on peut faire un don en ligne en consultant le site du fonds : fondspascaltlafontaineforsarcoma.ca ou par la poste au Réseau des diplômés et des donateurs de l’Université de Montréal. C.P. 6128, Succursale Centre-Ville Montréal (Québec) H3C 3J7.

Partager cet article