Les mots-croisés de La Relève

La résidence La Rosière à Sainte-Julie passe du code rouge à jaune

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
La résidence La Rosière à Sainte-Julie passe du code rouge à jaune
La résidence La Rosière à Sainte-Julie se trouve maintenant en zone jaune, car seulement 6 % de ses résidents sont infectés, soit 3 personnes en tout.

La semaine dernière, la résidence La Rosière à Sainte-Julie était dans une situation jugée critique selon la liste des cas actifs et des décès par résidence pour personnes âgées (RPA) en date du 11 janvier dernier. Une dizaine de jours plus tard, des mesures ont été prises et l’établissement se trouve en zone jaune, c’est-à-dire sous surveillance. Il en va de même dans les RPA de la Montérégie, car leur nombre est passé d’une cinquantaine sur la liste à une quarantaine en un peu plus d’une semaine.
Selon les données du ministère de la Santé et des Services sociaux, la résidence La Rosière à Sainte-Julie avait 42 % de ses résidents aux prises avec la COVID-19 dans la liste du 11 janvier dernier et elle se trouvait dans la zone rouge (situation critique). Les mesures prises par la suite se sont avérées efficientes étant donné que l’établissement figure maintenant dans la zone jaune, car seulement 6 % de ses résidents sont infectés, soit 3 personnes en tout, alors qu’on déplore 2 décès depuis le début de la pandémie.
Selon la plus récente liste (20 janvier), aucune résidence pour personnes âgées du territoire de la MRC de Marguerite-D’Youville ou de Boucherville ne se trouve en code rouge ou orange. La RPA la plus près serait la résidence Le Marquis de Tracy avec 22 % de cas dans cet établissement.
En zone jaune, on retrouve notamment la résidence Caléo de Boucherville (4% de ses résidents infectés et 19 cas au total); Saint-Louis à Sainte-Julie (2 % et 2 cas au total); Jazz Longueuil (11 % et 53 cas); et la Résidence de Longueuil (7 % et 5 cas).
Nouvelles projections
Lors de son point de presse du 18 janvier, le premier ministre du Québec a précisé qu’au cours des prochains jours, la vaccination des personnes dans les résidences pour aînés devrait commencer. Il a ajouté que plus de 100 000 travailleurs de la santé ont reçu une première dose de vaccin, de même que 2 500 proches aidants, alors que la vaccination des personnes en situation d’itinérance et de leurs intervenants sociaux a également été amorcée.
Pour sa part, le ministère de la Santé et des Services sociaux a confirmé que le calendrier de la campagne de vaccination a été revu en fonction des nouvelles projections du nombre de doses de vaccins à recevoir au cours des prochaines semaines.
Ces ajustements découlent de la diminution des arrivages de vaccins de la compagnie Pfizer au Canada. Rappelons à ce sujet que le réaménagement de la chaîne de production causera certains retards dans la livraison du nombre de doses prévu au départ. L’objectif des 250 000 doses administrées pour le 8 février a donc été revu à la baisse, soit 225 000 pour cette même date.
Le déploiement de la vaccination dans les résidences privées pour aînés est maintenu dans la semaine du 25 janvier, mais elle s’effectuera plus lentement, à raison de 21 000 doses déployées d’ici le 8 février.

Partager cet article