Les mots-croisés de La Relève

La revue de l’année de Boucherville, de juillet à décembre 2020

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
La revue de l’année de Boucherville, de juillet à décembre 2020
La Maison Gilles-Carle Boucherville accueille ses premiers visiteurs en septembre.

Voici en bref les actualités de Boucherville qui ont marqué les six derniers mois de l’année 2020.

Juillet

L’aqueduc sur le chemin d’Anjou : enfin une réalité

Les travaux d’installation de l’aqueduc municipal sur le chemin d’Anjou et une portion de la rue de Montbrun commencent en juillet à la grande satisfaction des résidents. Ceux-ci étaient inquiets face à la contamination potentielle de leurs puits artésiens, en raison de la présence en amont de leurs habitations, de l’ancienne carrière Landreville dont une portion est contaminée.

Les finissants de l’école De Mortagne défilent dans les rues

Après avoir reçu leur diplôme et effectué le lancer du mortier, les finissants de l’école secondaire De Mortagne, vêtus de robes de bal ou d’habits, célèbrent autrement le rite de passage en remplaçant le fameux bal par un grand défilé de voitures dans les rues de Boucherville.

Le martinet ramoneur menacé

Une colonie de martinets ramoneurs, une espèce d’oiseaux chassant de petits insectes, ayant élu domicile dans la cheminée de l’église Sainte-Famille est menacée en raison du projet de démolition de ladite structure.
Finalement, quelques mois plus tard, le conseil municipal de Boucherville refuse d’accorder un permis pour la démolition de la cheminée. La Ville de Boucherville s’engage à trouver une solution, en collaboration avec la Fabrique de la paroisse Sainte-Famille, Environnement nature Boucherville et les spécialistes de QuébecOiseaux et du Zoo de Granby pour sauver ces petits oiseaux en voie de disparition.

Le RTL doit réduire ses coûts d’exploitation

Les pertes de revenus associées à la chute de l’achalandage de l’ordre de 70 % dans le transport en commun depuis le début de la crise de la COVID-19 obligent le RTL à réduire de plus de 8 % ses coûts d’exploitation afin de réaliser des économies annuelles de l’ordre de 10 M$.
Depuis le début de la pandémie, le RTL perdait environ 5 M$ en revenus par mois.

COVID-19 : les animaux de la Rive-Sud ont aussi une zone rouge

Une zone rouge est aménagée chez Proanima afin d’y accueillir les animaux du territoire qui auraient été en contact avec des personnes positives à la COVID-19 et dont les propriétaires sont en situation difficile les empêchant de s’en occuper.
Cette zone permet d’isoler les animaux des autres afin d’éviter une propagation du virus au cas où ils seraient positifs.

Décès du grand « rider de BMX » Pascal Lafontaine

Le Bouchervillois Pascal Lafontaine qui aurait célébré ses 28 ans le 20 juillet décède après avoir livré un long combat contre un cancer. Malgré l’amputation d’une jambe, il était passionné de BMX. Il avait d’ailleurs été nommé « rider de l’année » en 2019.

Août

Autobus scolaires : les mesures sanitaires coûtent cher

Les nouvelles mesures sanitaires imposées aux transporteurs scolaires coûtent cher. L’installation de cloisons de protection, l’achat des masques, de produits désinfectants, de gel antiseptique pour les mains mis à la disposition des élèves à leur entrée représentent des dépenses supplémentaires de quelque 35 000 $ pour les Autobus Boucherville. À cela s’ajoutent les frais de 250 $ pour le nettoyage complet des véhicules chaque jour.

Un phoque aventureux

Des photos d’un phoque à capuchon se reposant sur terre à Boucherville font le tour des réseaux sociaux.

Septembre

La Maison Gilles-Carle Boucherville accueille ses premiers visiteurs

Le projet passe du rêve à la réalité. La Maison Gilles-Carle Boucherville accueille début septembre ses premiers visiteurs. Son ouverture qui avait été retardée en raison de la pandémie de la COVID-19 est soulignée en présence notamment de Chloé Sainte-Marie instigatrice et fondatrice des maisons Gilles-Carle.
Cette 6e maison à ouvrir ses portes au Québec héberge les personnes en perte d’autonomie afin de permettre à l’aidant de se ressourcer, de se reposer et de se prémunir contre l’épuisement.

De nouveaux corridors autoroutiers consacrés aux transports alternatifs 

Québec annonce qu’un corridor alternatif, une sorte de quatrième voie autoroutière dédiée à des modes de transport alternatif, sera aménagé entre le pont de l’île Charron, à Boucherville, et le pont de la rivière Richelieu, à Beloeil. Un tracé de près de 25 km est prévu pour tous les véhicules de transports collectifs ainsi que par les automobilistes qui pratiquent le covoiturage.
Le gouvernement du Québec déclenche en effet le processus d’appels d’offres visant l’octroi d’un contrat pour la réalisation d’une étude d’opportunité.

Boucherville exproprie 27 hectares pour agrandir sa zone de conservation

La Ville de Boucherville franchit un pas de plus pour agrandir la superficie des aires naturelles protégées. Elle s’apprête à acquérir par voie d’expropriation deux terrains totalisant 27 hectares situés dans le boisé du Tremblay. Elle s’est engagée à atteindre d’ici à 2022 l’objectif d’augmenter de 20 % la superficie de ses terrains par rapport à 2017, soit environ 88,8 hectares. À terme, la superficie des milieux naturels conservés à Boucherville sera de 532,8 hectares.

Le marché immobilier à Boucherville en surchauffe et en surenchère

Le marché immobilier bouchervillois se porte très bien. Les maisons ne traînent pas longtemps et se vendent à gros prix, et souvent même en surenchère. La situation est nettement favorable aux vendeurs.
Le prix de vente médian des résidences unifamiliales est en septembre de 480 000 $. Il a grimpé de 14,8 % par rapport à août 2019. Pour l’année complète de 2019, il était de 433 000 $, soit une variation de 10,855 %.

9 M$ pour des classes modulaires à De Mortagne

Le ministère de l’Éducation alloue une somme de 9 M$ pour l’aménagement de 18 classes modulaires. Ces espaces temporaires permettront le déplacement ponctuel des élèves et du personnel afin de libérer des locaux pour la réalisation des travaux de rénovation de l’école évalués 

Octobre


Zone rouge

Boucherville passe en zone rouge, soit le palier d’alertes maximal. De nouvelles restrictions sont imposées, notamment l’interdiction de rassemblements dans les résidences privées, la fermeture des salles de spectacles, des musées, des théâtres, des restaurants, des bars et des bibliothèques. La Ville met en place un comptoir de prêt sans contact à la bibliothèque. L’hôtel de ville, le complexe aquatique, le Centre des glaces Gilles-Chabot, les commerces et entreprises demeurent ouverts.

La moitié des résidents de la Résidence des Berges testés positifs à la COVID-19

La résidence pour personnes âgées des Berges est touchée par une éclosion de la COVID-19. Seize résidents sur les 29, ainsi que quatre employés, ont été testés positifs. Cet établissement privé situé sur le boulevard Marie-Victorin, voisin de l’église Sainte-Famille, à Boucherville, n’avait eu aucun cas lors de la première vague du virus.

Boucherville fait l’acquisition de 2,29 hectares supplémentaires

La Ville de Boucherville fait l’acquisition de six lots adjacents au parc du Boisé-du-Pays-Brûlé, totalisant 2,29 hectares, dans le but de protéger ce milieu reconnu pour sa haute valeur écologique. Cette acquisition est rendue possible grâce à une contribution financière de 2 M$, répartie à parts égales entre le gouvernement du Québec et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). La Ville de Boucherville contribue au financement à hauteur d’un peu plus de 1 M$, pour un investissement total estimé à 3,1 M$.

Plus de 4,8 M$ pour atténuer les impacts financiers de la pandémie à Boucherville

La députée de Montarville et ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, annonce qu’une aide financière de 4 818 624 $, financée à parts égales par les gouvernements du Québec et du Canada, sera octroyée à Boucherville afin d’atténuer les impacts financiers de la pandémie.

Maladie de Lyme : Boucherville en « zone rouge »

Plusieurs municipalités de la Rive-Sud sont classées en zone rouge, donc à risque élevé de propagation de la maladie de Lyme. La carte de la Santé publique de la Montérégie indique que les villes de Boucherville, Longueuil, Sainte-Julie et Saint-Bruno sont à risque élevé et endémiques. Les nombreux secteurs boisés tels que les parcs du Mont-Saint-Bruno et celui des Îles-de-Boucherville, ainsi que les grands parcs du territoire de Longueuil (Boisé du Tremblay, parc Michel-Chartrand, parc de la Cité) sont pointés du doigt.

Décès de l’ancien DG de la Ville de Boucherville Ronald Beaupré

L’ancien directeur général de la Ville de Boucherville de 1965 à 1991, Ronald Beaupré, s’éteint le 9 octobre à l’âge de 92 ans. Afin de souligner son décès, les drapeaux des mâts de l’hôtel de ville sont mis en berne durant quelques jours. Engagé comme bénévole dans la communauté, M. Beaupré a laissé une marque indélébile dans la région en raison de ses nombreuses implications dans les organismes locaux et régionaux.

Vaste étude à Boucherville sur la rainette faux-grillon de l’Ouest


Une étude scientifique sur la rainette faux-grillon de l’Ouest est menée à Boucherville. Cette grenouille, la plus petite vivant au Québec, est désignée espèce menacée depuis 2010 en raison de la perte graduelle de son habitat.
L’étude vise à développer une expertise unique pour protéger la rainette et, éventuellement, pour la réintroduire en milieu naturel. Le projet est réalisé dans les boisés Pierre-Dansereau et Du Tremblay, sur des terrains appartenant à la Ville et d’autres à Nature Action.

Une partie du vieux pont Champlain finit ses jours à Boucherville

Les travaux de déconstruction du pont Champlain entraînent le retrait de 287 000 tonnes de matériaux, dont 250 000 tonnes de béton à être revalorisées. Une partie de ces fragments de la structure devenue désuète est acheminée au site de Carrières Rive-Sud, à Boucherville. En octobre, l’entreprise responsable de la réhabilitation du site, Sanexen Services Environnementaux, avait reçu autour de 5000 mètres cubes de béton de ce chantier, ce qui correspond à 11 500 tonnes.

La 132 : la route la plus dangereuse au Québec

La route 132 Est, à la hauteur du secteur Fatima, à Longueuil, en amont de l’échangeur menant au pont-tunnel Louis-Hyppolite-La Fontaine, est le tronçon où est survenu le plus grand nombre d’accidents au Québec. Il y a eu entre 2014 et 2019, 559 accidents qui ont fait 296 blessés, dont cinq graves et un décès dans ce secteur.

Novembre

5763 Bouchervillois sans médecin de famille

Pas moins de 5763 Bouchervillois, soit 14,14 % de la population, sont orphelins d’un médecin de famille.
Sur l’ensemble du territoire du Réseau local de santé Pierre-Boucher qui est composé des villes de Boucherville, Sainte-Julie, Saint-Amable, Varennes, Verchères, Contrecœur et l’arrondissement du Vieux-Longueuil, 33 699 personnes sont en attente d’un médecin, sur une population de 261 040 habitants (12.91 %).
Le nouveau Plan régional d’effectifs médicaux (PREM) autorise pour 2021 le recrutement de quatorze nouveaux médecins dans ce territoire. Les candidats sélectionnés sont libres de choisir dans quel établissement du territoire ils souhaitent établir leur pratique.


700 nouvelles places de stationnement

Parmi les mesures qui seront mises en place pour atténuer les impacts négatifs sur la circulation durant les travaux qui seront réalisés dans le pont-tunnel Louis-Hyppolite-La Fontaine, le ministère des Transports du Québec confirme, entre autres, l’aménagement de 700 nouvelles places de stationnement à Boucherville.

De l’aide pour traverser la crise
La crise de la COVID-19 touche durement de nombreux commerces. Vingt-quatre commerces ou entreprises de Boucherville demandent une aide financière pour tenter de traverser la pandémie.

De grands besoins

Le Comité d’entraide de Boucherville (CEB) compte sur la générosité des citoyens et fixe un objectif de 75 000 $ pour sa guignolée. Les besoins sont encore plus grands que les années antérieures, et les demandes d’aide alimentaire se sont en effet intensifiées depuis le début de la pandémie.

Décès de l’homme d’affaires Jean-Claude Messier

Le fondateur du Groupe Messier dont le siège social est situé à Boucherville, Jean-Claude Messier, s’éteint à l’âge de 90 ans le 14 novembre. Actif professionnellement jusqu’en 2015, il a quitté ses fonctions à l’âge de 85 ans. Le commerce de détail alimentaire a attiré son attention tôt dans la vie et l’entreprise qu’il a bâtie aura été le centre de sa vie.

Décembre

Gel de taxes

Les taxes municipales des secteurs résidentiel, commercial, et industriel seront gelées en 2021. Le budget de l’exercice financier 2021 s’élève à 120 M$. De ce montant, 65,8 M$ sont attribués aux dépenses locales. Le reste du montant, soit 45 % du budget, est affecté aux quotes-parts remises à l’agglomération de Longueuil et à la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).
La dette non subventionnée passe de 83,7 M$ à 82,9 M$, soit une baisse de 0,8 M$. Le conseil municipal de Boucherville adopte le programme triennal d’immobilisations (PTI) dans lequel il annonce ses intentions de réaliser des projets d’investissements de l’ordre de 164 M$. La réfection des rues est l’une des priorités.

Boucherville devient un immense plateau de tournage

Boucherville accueille le plus important tournage jamais réalisé ici. Le secteur du Vieux-Boucherville est transformé en un grand plateau de tournage. Plusieurs scènes de la nouvelle série américaine The Republic of Sarah, et mettant en vedette Stella Baker, y sont filmées.

Partager cet article