Les mots-croisés de La Relève

100 000 $ pour soutenir 12 organismes de la Rive-Sud durement touchés par la pandémie

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
100 000 $ pour soutenir 12 organismes de la Rive-Sud durement touchés par la pandémie

La Ville de Longueuil fournira une aide financière totalisant 100 000 $ afin de soutenir douze organismes locaux qui éprouvent des difficultés financières majeures liées à la Covid-19 mettant en péril le maintien de leur offre de services et leur survie. Dans ce contexte, plusieurs organismes locataires n’ont pas été en mesure de faire leurs paiements de loyer et d’autres qui sont propriétaires de leurs espaces n’ont pu faire leurs paiements hypothécaires ou ont été privés de revenus de location de salles.

Voici la liste des douze organismes bénéficiaires ainsi que le montant de l’aide financière qu’il leur sera remis par la Ville :

Chevaliers de Colomb, no 3967 : 3 200 $
Club de soccer de Saint-Hubert :6 400 $
Foyer Saint-Antoine :15 000 $
Groupe scout de Longueuil :12 000 $
Groupe scout de Saint-Hubert : 24 700 $
La Compagnie des philosophes :1 700 $
Les Barbaparents :6 700 $
Métiers et traditions :4 100 $
Nos voix Nos visages :9 100 $
Pro-Voc :9 100 $
Théâtre Motus :4 000 $
Zocalo :4 000 $

Le contexte de la pandémie a fragilisé bon nombre d’organismes tant sur le plan des ressources humaines salariées ou bénévoles que sur le plan de leurs ressources financières. Au cœur de la deuxième vague, bien que plusieurs d’entre eux aient pu bénéficier de fonds d’urgence, il en est resté encore un grand nombre qui n’a pu se qualifier pour recevoir un financement en lien avec les différents programmes. Cela s’explique, d’une part, parce que certains secteurs d’intervention n’ont pas été considérés comme étant prioritaires par les bailleurs de fonds et, d’autre part, parce que les demandes de comblement de perte des revenus d’autofinancement n’ont pas été jugées comme étant admissibles dans la plupart des fonds d’urgence.

Partager cet article