Les mots-croisés de La Relève

La hausse des nouveaux cas se poursuit en Montérégie et surtout dans la MRC

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
La hausse des nouveaux cas se poursuit en Montérégie et surtout dans la MRC
On a enregistré le 8 décembre dernier un sommet depuis le début de la pandémie de 255 nouvelles personnes infectées en Montérégie. (Photo : DSPM)

L’augmentation des nouveaux cas de Covid-19 est particulièrement marqué en Montérégie et surtout dans la MRC de Marguerite-D’Youville alors qu’on enregistrait, le 8 décembre, un sommet de 255 personnes infectées depuis le début de la pandémie dans la grande région. Au moment d’écrire ces lignes, on dénombrait près de 1 000 morts et plus de 2 000 cas actifs en Montérégie.
Selon la direction de la santé publique de la Montérégie (DSPM), on recensait 1 412 nouveaux cas entre le 2 et le 8 décembre dernier, soit une augmentation notable par rapport aux deux semaines précédentes, car on déclarait 917 personnes infectées entre le 18 et le 24 novembre.
Du côté de la MRC, le nombre de nouveaux cas a plus que doublé en deux semaines puisqu’il se situait à 31 pour la période du 18 au 24 novembre, alors qu’il a atteint 72 entre le 2 et le 8 décembre. Le nombre de cas actifs est de 124 dans la MRC.
De façon plus précise, la DSPM indiquait qu’il y avait 323 cas à Sainte-Julie depuis le début de la pandémie en date du 8 décembre; 299 à Varennes; 177 à Saint-Amable; 83 à Contrecœur; 57 à Verchères, alors que la santé publique régionale mentionnait seulement qu’il y avait moins de 5 cas sur le territoire de la municipalité de Calixa-Lavallée.
Les urgences encore surchargées…
Il est à noter que les urgences des hôpitaux de la région continuent de déborder puisqu’il y avait 49 personnes sur une civière à l’Hôpital Pierre-Boucher à Longueuil alors que la capacité est normalement de 35 malades (soit un taux de 140 %). La situation est un peu plus sous contrôle à l’Hôpital Charles-Le Moyne à Longueuil (109 %) et Honoré-Mercier à Saint-Hyacinthe (100 %). Toutefois, ce n’était pas le cas à l’Hôtel-Dieu de Sorel puisqu’il y avait 27 patients sur une civière alors que la capacité de l’urgence est de 17 malades (159 %).
Rappelons en terminant que, selon les données colligées durant la semaine se terminant le 29 novembre dernier, l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a précisé que le nombre de nouveaux cas affichait une hausse de 12 % par rapport à la semaine précédente, et celle-ci était surtout attribuable à la grande région de Montréal.
On observait également une hausse constante du nombre de cas chez les personnes de 80 ans et plus depuis les dernières semaines, de même qu’une augmentation de 19 % du nombre d’hospitalisations anticipées par rapport à la moyenne des quatre dernières semaines.
En ce qui a trait aux besoins hospitaliers, les projections suggéraient que la capacité des hôpitaux devrait être suffisante dans l’ensemble du Québec pour le mois à venir, et notamment dans la grande région de Montréal. Un dépassement ne pouvait toutefois être exclu dans certaines des autres régions, où une hausse des admissions hospitalières a été constatée. « Cette augmentation des hospitalisations s’explique entre autres par des éclosions dans des milieux de vie hébergeant des aînés », peut-on lire dans le rapport.
« Contrairement aux dernières semaines, où le portrait global de la pandémie affichait une relative stabilité, nous constatons ces derniers jours des signes inquiétants d’aggravation de la situation, notamment du côté des hospitalisations dans certaines régions », a averti pour sa part le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.




Partager cet article