Les mots-croisés de La Relève

Opération nationale concertée contre l’alcool et les drogues au volant

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Opération nationale concertée contre l’alcool et les drogues au volant
Entre 2014 et 2018, 36 % des conducteurs décédés dans une collision de la route au Québec avaient des drogues licites ou illicites dans le sang. (Photo : RIPRSL)

Malgré le fait que le premier ministre, François Legault, ait finalement décidé d’interdire les rassemblements à Noël, il y a fort à parier qu’il y aura des gens qui ne respecteront pas les consignes et qui vont ensuite se promener un peu « éméchés » sur les routes… C’est dans ce contexte que la Régie intermunicipale de police Richelieu/Saint-Laurent ainsi que l’ensemble des services de police du Québec intensifieront leurs interventions jusqu’au 4 janvier prochain, lors d’une opération nationale concertée ciblant la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou la drogue.
Il faut dire que les statistiques à ce sujet sont préoccupantes, car les corps de police rappellent que, de 2014 à 2018, les collisions attribuables à l’alcool ont causé en moyenne 90 décès, soit 26 % du total des décès annuels, et 210 blessés graves, ce qui représente 13 % du total des blessures sérieuses durant cette période de quatre ans. Les autorités précisent également que l’alcool au volant a provoqué 1 750 blessés légers sur les routes du Québec (5 % du total des blessures mineures).
Toujours entre 2014 et 2018, on souligne aussi que 36 % des conducteurs décédés dans une collision de la route au Québec avaient des drogues licites ou illicites dans le sang. Le cannabis est particulièrement populaire auprès des plus jeunes puisque 37 % des conducteurs décédés dans une collision de la route âgés de 16 à 24 ans avaient du cannabis dans le sang, contre 18 % des chauffeurs qui étaient âgés de 25 ans ou plus.
Les responsables de cette opération d’envergure précisent qu’en plus des points de contrôle routier qui se tiendront sur l’ensemble du territoire québécois, une campagne de sensibilisation sera déployée notamment sur les différentes plateformes des médias sociaux des organisations policières et de la Société de l’assurance automobile du Québec.
Rappelons en terminant que, dans le contexte sanitaire actuel, il n’y aura pas de service de raccompagnement durant le temps des Fêtes.




Partager cet article