Guignolée 2020

On recense plus de cas en deuxième vague qu’en première en Montérégie

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
On recense plus de cas en deuxième vague qu’en première en Montérégie
Il y a eu 9 014 cas entre le 23 août et le 17 novembre, soit durant la deuxième vague, alors qu’on dénombrait 8 132 personnes malades durant la première explosion de la Covid-19, c'est-à-dire du 3 mars au 11 juillet. (Photo : DSPM)

Les plus récentes statistiques de la Direction de la santé publique de la Montérégie (DSPM) indiquent que le nombre de cas recensés sur une période de sept jours a descendu sous la barre des 1 000, alors que 965 personnes ont été infectées par la Covid-19 du 11 au 17 novembre dernier. Fait à noter, le nombre de cas est maintenant plus élevé lors de la deuxième vague en Montérégie que durant le premier ressac printannier.
Selon la DSPM, il y a eu 9 014 cas entre le 23 août et le 17 novembre, soit durant la deuxième vague, alors qu’on dénombrait 8 132 personnes malades durant la première explosion de la Covid-19, c’est-à-dire du 3 mars au 11 juillet. Il est important de préciser également qu’il y a eu plus de gens infectés durant la vague de l’automne malgré le fait que la période observée est plus courte, soit un peu moins de trois mois, contre plus de quatre mois au printemps; c’est donc dire qu’il y a eu un plus grand effet de contagion.
En date du 17 novembre, on comptait 18 209 personnes qui ont été malades depuis le début de la pandémie en Montérégie, dont 1 597 cas sont encore actifs sur une population de 1,5 million de personnes. On recense 806 décès, soit 4 % du total des gens affectés jusqu’à présent.
Dans la MRC, il y avait 66 nouveaux diagnostics positifs à la Covid entre le 11 et le 17 novembre dernier. Soulignons qu’il y a 77 cas actifs présentement dans la région, alors que 646 personnes sont rétablies à ce jour.
Sainte-Julie pour sa part s’approche des 300 cas sur son territoire depuis le début de la pandémie, alors qu’il y a 290 personnes qui ont été atteintes par le coronavirus; 185 à Varennes; 145 à Saint-Amable; 61 à Contrecœur et 46 à Verchères. À Calixa-Lavallée, il n’y aurait eu que deux cas jusqu’à présent.


Partager cet article