Guignolée 2020

Guignolée : un objectif de 75 000 $ pour de grands besoins

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Guignolée : un objectif de 75 000 $ pour de grands besoins
Le nouveau président du Comité d’entraide de Boucherville, Eugène St-Germain en compagnie de la responsable du magasin Partage, Michèle Bernier. (Photo : Diane Lapointe)

En cette période de pandémie, la guignolée se tiendra d’une tout autre façon, mais plus que jamais, le Comité d’entraide de Boucherville (CEB) compte sur la générosité des citoyens.
Contrairement aux années précédentes, la collecte des dons et des denrées non périssables ne se fera pas de porte-à-porte le deuxième dimanche de novembre. Le Comité d’entraide de Boucherville (CEB) responsable de cette activité, en partenariat avec la Ville de Boucherville, propose plutôt à la population d’offrir ses dons les 21 et 28 novembre, de 10 h à 14 h, dans l’un des trois sites de dépôt de denrées, soit le stationnement du Centre multifonctionnel Francine-Gadbois (1075, rue Lionel-Daunais), le stationnement du supermarché Maxi (520, boulevard du Fort-Saint-Louis), ou à l’entrepôt de la Guignolée, situé dans un local du centre commercial Place de la Seigneurie (280, boulevard du Fort-Saint-Louis). Des conteneurs bien identifiés seront sur place.
Des besoins à longueur d’année
« Les gens pensent à tort que la guignolée est uniquement pour procurer des paniers de Noël aux personnes démunies. Oui, elle a cet objectif, mais les denrées non périssables et l’argent récoltés nous permettent d’offrir de l’aide alimentaire à ces personnes durant toute l’année », explique le nouveau président du CEB, Eugène St-Germain.
Et cette année, les besoins sont encore plus grands. Les demandes d’aide alimentaire offerte par le CEB se sont en effet intensifiées depuis le début de la pandémie. « Les années passées, le CEB aidait chaque semaine entre 40 et 60 familles. Depuis mars, une moyenne de 70 familles bénéficient du service. Ça varie, il y a des mois où nous avons aidé jusqu’à 94 familles, d’autres 85 ou 65.», note M. St-Germain.
Objectif de 75 000 $
Le CEB s’est ainsi fixé un objectif ambitieux. Il souhaite amasser 75 000 $, pour offrir 200 paniers de Noël et 1 000 dépannages annuels.
Le soutien des citoyens prend toute son importance quand on sait que, selon les données de 2016 de Statistique Canada, 1 365 Bouchervillois vivent sous le seuil de faible revenu après impôt et que, depuis mars, plusieurs autres citoyens éprouvent des difficultés financières.
Une aide équivalente à 20 000 $ de la Ville
La Ville de Boucherville soutient le CEB dans sa campagne : « La Ville de Boucherville, en cette année exceptionnelle, a décidé de contribuer financièrement à la campagne de la Guignolée de Boucherville en remettant 5 000 $ afin de les aider à atteindre leur objectif de 75 000$. En tant que partenaire principal, nous avons également apporté un soutien technique et promotionnel afin de prendre un virage numérique avec la nouvelle plateforme de dons en ligne. Notre contribution à la campagne 2020 de la Guignolée représente une implication de près de 20 000 $. Notre implication, avec celle de nos concitoyens, permettra de venir en aide aux Bouchervillois en grande situation de vulnérabilité », a souligné le maire Jean Martel.
D’autres façons d’apporter un soutien alimentaire aux familles dans le besoin :
En plus de la guignolée, les citoyens peuvent faire des dons en ligne au guignoleeboucherville.com. Un reçu pour fins d’impôt sera remis automatiquement.
Ils peuvent aussi participer à la campagne du Petit Deux : Ajoutez 2 $ à votre facture lors de votre passage à la caisse chez l’un des partenaires. Visitez le guignoleeboucherville.com pour la liste des partenaires.
Des dons par chèque peuvent aussi être faits à l’ordre du Comité d’entraide de Boucherville, envoyé à leur nouveau local (11 Louis-H. La Fontaine, local 101, J4B 4Y3).

40 ans à aider les familles démunies

En place depuis plus de 40 ans, le CEB a pour mission de venir en aide aux citoyens de Boucherville qui sont dans le besoin ou qui éprouvent des difficultés financières. Plus précisément le CEB :

● Soulage la pauvreté en fournissant nourriture, vêtements, meubles et toute autre nécessité de la vie aux personnes à faible revenu.
● Soulage l’isolement social en payant pour des activités parascolaires, des camps de jour et d’été et autres événements dans le but d’aider les personnes défavorisées.
● Offre des services de soutien émotif et psychologique aux personnes en situation de détresse, en collaboration avec les ressources du milieu.
● Amasse des dons en argent et en biens afin de venir en aide aux familles défavorisées.


Partager cet article