Guignolée 2020

Investissement majeur en santé mentale de 100 M$

Les brèves de La Relève
Investissement majeur en santé mentale de 100 M$
Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, a annoncé un investissement de 100 M$ qui permettra d'agir sur plusieurs plans afin d'améliorer l'offre de soins et de services psychosociaux en santé mentale pour la population du Québec, notamment par la diminution des listes d'attente. (Photo : Shutterstock)

Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, a annoncé un investissement de 100 M$ qui permettra d’agir sur plusieurs plans afin d’améliorer l’offre de soins et de services psychosociaux en santé mentale pour la population du Québec, notamment par la diminution des listes d’attente. L’annonce de cet investissement, qui était prévue en marge de la prochaine mise à jour économique du gouvernement le 12 novembre prochain, a été devancée en raison des circonstances des derniers jours et de l’urgence de la situation. Ce montant de 100 M$ sera réparti en cinq volets. 35 M$ seront prévus pour offrir des services en santé mentale, dont 25 M$ afin de favoriser l’accès à des services en santé mentale pour des personnes en attente dans le réseau public et 10 M$ pour faciliter l’accès à des services en santé mentale pour les jeunes de 17 à 29 ans présentement en attente de services psychologiques au niveau collégial ou universitaire. 31,1 M$ seront prévus pour maintenir le rehaussement des services psychosociaux et en santé mentale dans les établissements pour l’année 2021-2022; 19 M$ sont réservés pour créer et implanter des équipes d’éclaireurs sur le terrain qui iront à la rencontre des clientèles vulnérables en mettant de l’avant des actions de promotion, de prévention, de détection et d’intervention précoce des problématiques psychosociales; 10 M$ seront injectés pour reconduire un financement supplémentaire pour les organismes communautaires en santé mentale en 2021-2022; 4,9 M$ permettront de déployer de façon accélérée la stratégie numérique en prévention du suicide et le rehaussement de la ligne 1 866 APPELLE.

Partager cet article