Guignolée 2020

Les déneigeurs de Boucherville : division du territoire ou rationalité?

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Les déneigeurs de Boucherville : division du territoire ou rationalité?

À l’aube de l’hiver qui a déjà donné quelques signes de son arrivée imminente, plusieurs citoyens de Boucherville s’interrogent sur les services des déneigeurs qui semblent s’être divisé la ville en secteurs, enfin dans plusieurs quartiers. Résultat, difficile, dans bien des cas, de faire jouer un quelconque processus de concurrence pour obtenir un meilleur prix ou encore une seconde soumission. Du moins, ce sont leurs prétentions.
Sur les réseaux sociaux locaux, le dossier du déneigement occupe beaucoup d’espace. Lundi dernier, le questionnement d’une citoyenne s’est retrouvé avec environ 300 commentaires de gens de différents quartiers, dont plusieurs du secteur Du Boisé.
Non seulement les citoyens n’ont pas deux choix pour un service de déneigement, mais nombreux sont aussi ceux et celles qui dénoncent des augmentations de 15, 20 et même 50 % dans certains cas.
Sur les réseaux sociaux, la Bouchervilloise Nicole Hannequart a d’ailleurs clairement indiqué qu’elle avait porté plainte au Bureau de la concurrence du Québec, car elle met fortement en question la situation qui pourrait s’apparenter à des monopoles. Elle n’est pas la seule, car d’autres citoyens ont aussi porté leurs doléances à l’Office de protection du consommateur.
Certains autres citoyens disent par contre avoir obtenu des explications qui confirmeraient le partage de la ville en quelques territoires, tout simplement pour des raisons de rationalités. En se concentrant sur des territoires spécifiques, les déneigeurs peuvent couvrir les résidences de leur secteur plus rapidement et plus efficacement sans avoir à se balader du nord au sud ou de l’est à l’ouest de la ville. Cela dit, quelques secteurs demeurent plus ouverts à la concurrence que d’autres, notamment le secteur élargi du Vieux-Boucherville.
Dans le cas du secteur Du Boisé, Elaine Morasse, gestionnaire du déneigeur Paul Van Velzen, explique que l’entreprise a acheté, l’an dernier, Déneigement Marc Van Velzen et, l’été dernier, Déneigement Provost. « Oui nous nous retrouvions avec le déneigement d’une bonne partie du secteur, mais il y a toujours place pour d’autres. Nous souhaitons d’ailleurs bonne chance au nouveau déneigeur (Déneigement du Boisé), mais il faut comprendre que les résidences de ce quartier ont toutes des entrées qui nécessitent beaucoup plus de travail qu’ailleurs et en ce sens, les prix de Déneigement Provost ne correspondaient pas à la réalité, c’est pourquoi nous avons majoré les tarifs demandés. Les frais augmentent pour tout le monde, les tarifs d’assurances aussi. Nous avons 21 tracteurs qui sont sur la route lors de chutes de neige. Il faut comparer les comparables pour comprendre. Par exemple, dans le secteur du Parcours du Cerf de Longueuil, les déneigeurs demandent fréquemment 1000 $ pour le déneigement et les maisons ont des entrées semblables à celle Du Boisé », a précisé madame Morasse.

Interrogé sur le phénomène, Louis Savaria, déneigeur à Boucherville depuis près de 50 ans, explique qu’il y a un phénomène particulier dans le secteur Du Boisé. « Il y avait une forte concurrence entre deux déneigeurs depuis quelques années et les entreprises avaient des tarifs très bas, même trop bas, car elles ne faisaient aucun profit. L’un des deux déneigeurs a acheté, cet été, son concurrent, ce qui fait qu’il y a maintenant un déneigeur principal dans ce secteur, et oui les prix demandés ont augmenté, mais il y avait un réajustement qui était nécessaire en raison de la grandeur des entrées à déneiger ». Dans mon cas, je me concentre surtout dans le secteur du Vieux-Boucherville et ça ne m’intéresse pas d’aller dans Le Boisé, c’est loin de la majorité de ma clientèle ».
Pour la saison 2020, selon les commentaires recueillis, les déneigeurs demandent, en moyenne 300 à 350 $ pour déneiger une entrée double d’une résidence. Dans le cas de Louis Savaria, il a majoré ses prix de 10 $ comparativement à l’an dernier, mais dans Le Boisé, c’est certain que les hausses sont plus élevées.
Deux autres déneigeurs qui œuvrent partout sur le territoire de Boucherville, soit Lacombe déneigement et Déneigement GEB confirment eux aussi qu’il n’y a pas de division du territoire et que les tarifs exigés par l’ensemble des déneigeurs, à Boucherville, sont extrêmement raisonnables comparativement aux municipalités voisines.
Bien sûr, si les gens sont mal à l’aise avec le service reçu ou proposé, il reste toujours la possibilité de s’acheter une souffleuse…

Partager cet article