Guignolée 2020

Terminés les frais de retard à la bibliothèque de Boucherville

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Terminés les frais de retard à la bibliothèque de Boucherville

La Ville de Boucherville est fière d’annoncer qu’elle abolit définitivement les frais de retard à la bibliothèque Montarville-Boucherville-De La Bruère afin de permettre une plus grande accessibilité à la bibliothèque.
La Ville souhaite ainsi favoriser l’accès à la connaissance et à la culture pour l’ensemble de la population en retirant un frein important pour plusieurs citoyens. En effet, selon l’Association des bibliothèques publiques du Québec, les frais de retard peuvent constituer une barrière économique à l’accès aux ressources et aux services de la bibliothèque, particulièrement pour les personnes financièrement défavorisées. Plutôt que d’encourager les abonnés à retourner leurs documents, certains d’entre eux cessent tout simplement de fréquenter l’établissement.
« Les frais de retard ne doivent pas freiner l’accès à la culture. La bibliothèque est un lieu de culture et d’apprentissage qui participe au développement des individus et de la société. », affirment les conseillères municipales, Josée Bissonnette et Magalie Queval, déléguées aux dossiers culturels à Boucherville.
Les amendes à la bibliothèque étaient déjà suspendues depuis plusieurs mois en raison de la situation entourant la COVID-19. Cette suspension des frais n’a pas eu d’impact majeur sur les retours de documents. Les citoyens bouchervillois ont l’habitude de rapporter les documents dans les délais demandés.
La Ville tient à préciser que les frais pour les documents perdus ou abîmés sont maintenus et que les abonnés continueront à recevoir des avis de retard lorsque les documents ne seront pas remis dans les délais demandés.
La Semaine des bibliothèques publiques du Québec
Cette annonce s’inscrit dans le cadre de la Semaine des bibliothèques publiques du Québec qui a cours jusqu’au 24 octobre, sous le thème « Ma biblio : toujours à mes côtés ! ». La Semaine a pour objectif, cette année, de mettre en lumière le travail des équipes des bibliothèques pour rendre les bibliothèques toujours plus accessibles et inclusives, notamment dans le contexte de la crise sanitaire et de ses impacts socioéconomiques.
Un mouvement qui prend de l’ampleur
Par cette action, la La Ville de Boucherville est fière d’annoncer qu’elle abolit définitivement les frais de retard à la bibliothèque Montarville-Boucherville-De La Bruère afin de permettre une plus grande accessibilité à la bibliothèque. joint le mouvement international « Fine Free Library » qui a démontré les nombreux bienfaits de l’abolition des frais de retard. Au Québec, la bibliothèque de Baie-Comeau a été la première à emboîter le pas. Après avoir constaté les nombreux avantages de cette mesure, plusieurs municipalités ont décidé de faire de même.



Partager cet article