Les mots-croisés de La Relève

Covid-19 : près de 1 000 nouveaux cas en une semaine en Montérégie

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Covid-19 : près de 1 000 nouveaux cas en une semaine en Montérégie
Les responsables de la santé publique de la Montérégie ont recensé 949 nouveaux cas d’infection entre le 5 et le 11 octobre derniers, dont 32 dans la MRC de Marguerite-D'Youville. (Photo : Shutterstock)

Alors que toute la Montérégie passait au code rouge, la directrice de la santé publique de la région, Julie Loslier, a fait le point sur la situation lors d’une conférence virtuelle le 14 octobre dernier où elle a qualifié la progression de la pandémie d’inquiétante.
« On a entendu le premier ministre présenter au cours des derniers jours des statistiques qui indiquent qu’il y aurait peut-être un plateau, voire une baisse dans certaines régions du Québec, mais ce n’est pas le cas en Montérégie. Le nombre de nouveaux cas demeure très élevé. Juste pour la journée d’hier (NDLR : le 13 octobre), nous avons enregistré 181 nouveaux cas, ce qui est beaucoup plus que lors de la première vague (NDLR : le sommet enregistré était alors de 160 en une seule journée). »
Son inquiétude est due notamment à l’augmentation des cas d’éclosions sur le territoire. Lors de son point de presse précédent, il y avait 65 éclosions en Montérégie et ce nombre a pour ainsi dire doublé en seulement quelques jours. Ces éclosions sont signalées en milieu de travail et dans les établissements scolaires, mais de plus en plus dans les milieux de vie pour aînés, ce qui ajoute à ses préoccupations.
Dans les jours précédent son point de presse, les responsables de la santé publique ont recensé près de 1 000 nouveaux cas entre le 5 et le 11 octobre derniers (949 plus exactement), dont 32 dans la MRC de Marguerite-D’Youville. Cette progression est particulièrement inquiétante quand on sait que le nombre de personnes infectées au début du mois précédent, c’est-à-dire du 7 au 13 septembre dernier, était environ cinq fois moins élevé, soit 191 nouveaux cas recensés en une semaine.
Trois bonnes raisons
Dans la MRC, il y a eu aussi progression du nombre de personnes infectées. En date du 13 octobre, on compte maintenant 229 cas depuis le début de la pandémie à Sainte-Julie, 150 à Varennes, 109 à Saint-Amable, 38 à Contrecœur, 36 à Verchères et on compterait seulement 2 cas sur le territoire de la municipalité de Calixa-Lavallée.
Ce sont de telles statistiques qui ont amené toute la Montérégie à passer au code rouge. Le premier ministre a par contre indiqué voir d’un bon œil la stabilisation du nombre de nouveau cas au cours des derniers jours pour l’ensemble de la province. Il a toutefois invité les Québécois à demeurer prudents et à ne surtout pas relâcher leurs efforts.
« La chose la plus importante à faire, c’est de réduire les rassemblements à l’intérieur. On va devoir vivre avec le virus pendant encore plusieurs mois, donc il faut continuer de faire des sacrifices, et ce, pour trois bonnes raisons : d’abord, pour sauver la vie des personnes âgées ; ensuite, pour pouvoir garder nos jeunes à l’école ; finalement, pour limiter la pression sur notre système de santé et le personnel soignant. Il n’y a pas de recette magique. Nous avons tous un rôle à jouer. On compte sur tous les Québécois ! », a conclu François Legault.




Partager cet article