Guignolée 2020

Le Blues du Businessman pour soutenir les artistes

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Le Blues du Businessman pour soutenir les artistes
Alexandre Da Costa, directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Longueuil.

Alexandre Da Costa, directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Longueuil, des musiciens de l’Orchestre, ainsi que 25 artistes ont présenté la semaine dernière une nouvelle version de la célèbre chanson Le Blues du Businessman de Luc Plamondon.
Le projet inspiré du mouvement collectif We are the World vise à démontrer l’importance de la musique en temps de pandémie.
Gregory Charles, Nathalie Choquette, Fouki, Patsy Gallant, Marc Hervieux, Jonas, Florence K, Joe Bocan, Brigitte Boisjoli, Marie-Nicole Lemieux, Michel Louvain, Alicia Moffet, Mario Pelchat, Bruno Pelletier, Marie-Denise Pelletier, QW4RTZ, Kim Richardson, Shauit ont participé bénévolement à l’enregistrement d’une vidéo.
« Je crois profondément que joindre toutes nos voix musicales est la manière la plus forte et la plus positive de souligner l’importance des artistes et de tous les types d’arts. J’espère que notre initiative amènera un peu de soleil dans plusieurs vies en plus de résonner dans les couloirs du pouvoir et des décisions », a mentionné le violoniste.
« La pandémie a engendré de nombreuses crises, notamment une crise sanitaire, humaine, et sociétale. Ces crises nous ont tous forcés à prendre conscience de nos rôles respectifs dans notre communauté et aussi à nous régénérer extrêmement rapidement pour mettre l’épaule à la roue, afin de passer à travers ce moment historique. Plus que jamais, je crois que la musique et l’art sont essentiels à nos vies et j’espère sincèrement que cette initiative permettra de mettre en lumière la musique comme un bien collectif essentiel. Je suis très reconnaissant envers tous les artistes pour leur participation qui ont joint leur voix à l’enregistrement et à la captation de la chanson ainsi qu’à Luc Plamondon qui nous a offert le droit d’interpréter sa chanson. Parce que je crois profondément que la création artistique, c’est essentiel à l’humanité », a ajouté M. Da Costa.
Rappelons que lui et l’OSDL n’en sont pas à leur première initiative du genre en temps de pandémie. Ils ont également offert au cours des derniers mois de nombreux moments de réconfort pour les aînés et les patients d’hôpitaux grâce à l’initiative Balcons symphoniques.

Partager cet article