Retour à la normale au conseil de Verchères

Photo de Steve Martin de l'Initiative de journalisme local
Par Steve Martin de l'Initiative de journalisme local
Retour à la normale au conseil de Verchères
Carole Boisvert, conseillère élue du District #2 (Photo : Ville de Verchères)

Après la controverse suscitée par les propos de la conseillère Carole Boisvert lors d’une manifestation anti-masques à Montréal, les choses semblent être de retour à la normale au sein du conseil municipal de Verchères.

C’est du moins ce qui semblait transparaître lors de la dernière séance ordinaire du mois d’octobre qui se tenait via téléconférence. Lors de la rencontre virtuelle, aucune mention ne fut faite de l’affaire reprise par plusieurs médias écrits et électroniques régionaux et provinciaux, dont TVA et Le Journal de Montréal.

L’administration considère en effet que le message publié par le maire sur les réseaux sociaux fermait la parenthèse sur l’incident. L’élu avait alors tenu à informer les citoyens que les propos de Carole Boisvert ne reflétaient que ses opinions personnelles.  Les conseil prône toujours l’application des mesures mises en place par la Santé publique du Québec.

Il semble que M. Bélisle et Mme Boisvert ont eu une discussion courtoise à propos de la situation. Le tout afin de tourner la page et se concentrer sur les affaires de la municipalité.

28 participants au Défi Terry Fox

Lors de la séance du 5 octobre, le conseil a par ailleurs entériné la nomination de Jean-Sébastien Martel au poste de directeur du Service de Sécurité Incendie de Verchères. Un titre qu’il occupera à compter du 1er janvier, au lendemain de la retraite du précédent directeur, André Larouche.

Le maire a par ailleurs tenu à encourager les 28 citoyens qui participent actuellement au Défi Terry Fox.

« La population était invitée à accomplir l’équivalent en termes de kilométrage de ce que Terry Fox a fait. C’est-à-dire 5 373 km. À date, nous en sommes à 4 406 km. Donc il reste un peu plus de 1 000 km à parcourir et il nous reste 10 jours. Alors à ces 28 citoyens, je dis: « On ne lâche pas. On va se réjouir une fois que ce sera fini et que nous aurons relevé le défi! »

Partager cet article