acheter local

Les fêtes du Canada tombent à l’eau

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Les fêtes du Canada tombent à l’eau
Enfant célébrant la fête du Canada le 1er juillet.

La fête du Canada n’est pas épargnée elle non plus, et la Légion royale canadienne a ordonné il y a un mois l’annulation des festivités à Boucherville.
Moins populaire que la Saint-Jean-Baptiste, les célébrations du Canada attirent chaque année, le 1er juillet, quelque 2000 citoyens sur les terrains du Centre multifonctionnel Francine-Gadbois, alors que la Légion royale, filiale Pierre-Boucher, y organise des activités familiales.
Ainsi, la liste des annulations ne cesse de s’allonger. Il a été aussi impossible de célébrer la semaine dernière la fête nationale des Québécois à Boucherville, en plus de tous les autres événements culturels, tels que les spectacles sur le parvis de l’église Sainte-Famille, le Rendez-vous de la mairie avec l’Orchestre symphonique de Longueuil et La Grande Gourmandise qui sont annulés.
Les rassemblements étant sur pause en raison de la COVID-19, même si plusieurs mesures de déconfinement sont à l’ordre du jour, la tenue d’autres événements est incertaine, notamment le Duathlon-triathlon de Boucherville.
En ce qui a trait à la fête du Canada, Armand Lefebvre, président de la Filiale 266, Pierre-Boucher, informe qu’il y a une mince possibilité qu’elle soit reportée à l’automne. Autrement, ce sera l’année prochaine.

Partager cet article