Fermeture vacances été 2020

Été prospère en vue pour la Marina de Boucherville

par Steve Martin
Été prospère en vue pour la Marina de Boucherville
(Photo : Steve Martin)

Si une majorité de commerces ont souffert de la crise de la COVID-19 au cours des derniers mois, certaines entreprises semblent au contraire bénéficier de la situation. C’est le cas de la Marina de Boucherville.

Alors que la vie reprend son cours, les résidents de Boucherville semblent plus que jamais prêts à accueillir à bras ouverts l’été qui arrive, non seulement par besoin de se dégourdir les jambes après des semaines d’activités réduites, mais aussi par envie de prendre le grand air alors que le beau temps est à nos portes.

Pour Jeannot Picher, la conjoncture ne pouvait être meilleure. Le propriétaire de la Marina de Boucherville entrevoit en effet un été prospère alors que 90% des espaces disponibles sont déjà réservés pour la saison.

« Même si nous avons commencé en retard, nous connaissons un début de saison qui est aussi bon sinon meilleur que celui des années précédentes, révèle M. Picher. Les gens ont envie de faire du bateau. Ils veulent se sentir libres et s’évader sur l’eau. C’est ce qu’on sent. »

L’homme d’affaires a de plus remarqué que des propriétaires de bateaux qui n’utilisaient pas la marina par le passé ont choisi de mettre l’ancre dans leurs installations cette année.

« Plusieurs personnes n’allaient pas dans les marinas parce qu’ils mettaient leur bateau sur l’eau une fois de temps en temps. Cet été, étant donné la situation, ils ont l’intention d’en faire plus souvent. »

Distanciation navale

Si les autorités gouvernementales recommandent aux commerçants de prendre certaines précautions afin d’atténuer le risque d’une seconde vague de contagion, M. Picher admet ne pas avoir reçu de directive particulière à ce propos.

« Nous n’avons reçu aucune consigne. Le gouvernement nous a donné l’autorisation d’ouvrir le premier juin. Il faut respecter les mesures de base, mais rien de plus. »

Si cette seconde vague devait se confirmer, Jeannot Picher croit par ailleurs qu’il serait difficile de faire marche arrière.

« Sur l’eau, les gens ont moins de restrictions et il y a des descentes un peu partout sur le bord du fleuve. Je ne suis pas certain que les policiers pourraient reprendre le contrôle. Pour le bateau, c’est la même chose que pour l’automobile : les policiers ne vont pas t’arrêter pour vérifier si tu respectes les règles de distanciation sociale. »

Un petit coin de bonheur

Pour les propriétaires du restaurant de la Marina, la saison semble également avoir débuté sur une bonne note.

« On a l’impression que les gens attendaient vraiment ça, explique Pierre-André Bédard qui admet avoir connu une excellente première fin de semaine lors de la réouverture du comptoir.  Pour plusieurs, la marina, vraiment, c’est un petit coin de bonheur. »

Celui qui est également copropriétaire du Madame Bovary admet que le fait d’être à proximité de la plage aménagée ces dernières années a aussi ses avantages.

« La plage est assez grande, alors c’est plus facile de respecter les deux mètres, explique M. Bédard qui précise par ailleurs que l’espace appartient au propriétaire de la Marina. Nous, comme restaurant, nous ne pouvons pas ouvrir de terrasse pour le moment, mais le propriétaire autorise les gens à se promener sur cette partie de son terrain. »

 

Partager cet article