acheter local

Des licornes bienveillantes dans les rues de Saint-Amable

par Steve Martin de l'Initiative de journalisme local
Des licornes bienveillantes dans les rues de Saint-Amable
« J’ai voulu répandre de la joie et redonner le moral à ceux qui l'avaient perdu», nous a expliqué Damien Coll qu’on voit ici en compagnie de son petit frère qui avait lui aussi décidé de jouer le jeu. (Photo : courtoisie)

Les Amabliens ont vu apparaître dans le paysage urbain une espèce qu’on voit plutôt rarement sur leur territoire. Mais n’ayez crainte si jamais vous les croisez : malgré leur allure inhabituelle, les licornes sont là pour une excellente raison.

Au sein de la famille Coll de Saint-Amable, tout le monde est impliqué de près dans le mouvement scout, et ce, que l’on soit instructeur, comme le sont les parents Michel et Maude, aventurier ou louveteau. Malgré la pandémie, pas question donc de laisser tomber les valeurs, telles que la gentillesse, la créativité et la solidarité, qui ont été inculquées par le mouvement.

C’est d’ailleurs afin de faire sourire les résidents de la municipalité, au moment où le moral général était à son plus bas, que Damien, l’aîné de la fratrie, a eu sa bonne idée : celle d’aller faire une promenade dans les rues de la ville, vêtu de costumes de licornes.

« Je voyais que, avec le confinement, pas mal tout le monde commençait à perdre le moral, explique le grand frère d’Ézéchiel et Ludvik. Nous étions dans le gros du confinement et les gens devaient rester chez eux. Ils n’avaient plus rien à faire, alors j’ai voulu répandre de la joie, redonner le moral à ceux qui l’avaient perdu. »

Une espèce à garder au frais

Il faut croire que l’initiative a atteint sa cible puisque des photos des licornes circulent depuis sur les réseaux sociaux et elles ont même leur page Facebook. « Il y en a qui nous regardaient comme des aliens, s’amuse le jeune homme de 15 ans. J’ai remarqué que souvent, ce sont les adultes qui réagissaient le plus! »

Si Damien ne croit pas avoir accroché son costume pour de bon, il semble que les licornes de Saint-Amable pourraient se faire plus rares dans les prochaines semaines. Il parait en effet que l’espèce mystérieuse ne soit pas des plus confortables en temps de grande chaleur.

« À 20 degrés, j’avais déjà de la difficulté à respirer alors à 40 degrés, je vais littéralement crever de chaleur! »

Seuls au monde

Malgré les contraintes durant la période de pandémie, Damien est heureux de poursuivre ses activités avec le 64e groupe Scout de Saint-Amable cet été. Avec ses confrères aventuriers, il va d’ailleurs participer à un camp virtuel dont le thème sera « Seuls au monde ».

« J’aurais préféré que tout se passe en personne, qu’on puisse tous se retrouver, admet Damien, mais il faut s’adapter. C’est quand même cool qu’on puisse avoir un camp. »

Pour en savoir plus sur le 64e groupe Scout de Saint-Amable dont font partie les membres de la famille Coll, cliquez ici.

Partager cet article