acheter local

Les avis publics de l’agglomération de Longueuil continueront d’être publiés dans les journaux locaux

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Les avis publics de l’agglomération de Longueuil continueront d’être publiés dans les journaux locaux
Le maire Jean Martel.

Les avis publics de l’agglomération de Longueuil continueront d’être publiés dans les journaux locaux même si la Ville de Longueuil souhaitait y mettre fin.
À la séance du conseil d’agglomération de Longueuil tenue le 28 mai dernier, le maire de Boucherville et également vice-président de l’agglomération de Longueuil, Jean Martel, a fait retirer un point à l’ordre jour qui prévoyait l’adoption d’un règlement visant à faire cesser la publication des avis publics de l’agglomération de Longueuil dans les journaux hebdomadaires de la région.
« C’est la mairesse Sylvie Parent qui m’a demandé de retirer ce point avant la réunion », précise M. Martel qui, de toute façon, s’opposait à l’adoption de ce règlement. Le maire de Boucherville estime en effet qu’il n’est pas opportun d’adopter un tel règlement compte tenu de la précarité des médias, de leur importance dans la diffusion de l’information, et des économies minimes que représente le retrait des avis publics dans le budget de l’agglomération et des revenus importants qu’ils génèrent pour les journaux.
La mairesse de Brossard, Doreen Assaad, avait également exprimé son opposition à ce projet de règlement, avançant que ce ne sont pas tous les citoyens qui ont accès
à Internet pour consulter lesdits avis, et que rien n’empêche l’agglomération de Longueuil de les publier sur les deux plateformes.
Mentionnons que le budget attribué au service du greffe en 2019 pour la publication des avis publics de l’agglomération de Longueuil était de 40 000 $.
C’est la Ville de Longueuil qui avait proposé que les avis publics ne soient plus publiés dans les journaux locaux. Or, compte tenu de l’opposition des maires des villes de Boucherville, de Brossard, et sûrement de Saint-Bruno-de-Montarville, ce règlement n’aurait pu être adopté, faute d’obtenir les deux tiers des votes requis.
Mentionnons également que la mairesse Sylvie Parent a fait également retirer un autre point à l’ordre du jour qui n’aurait pas non plus obtenu la majorité. Elle souhaitait faire rénover une salle de réunion de son cabinet au coût de 116 557 $, et en partie aux frais des cinq villes de l’agglomération de Longueuil.

Partager cet article