Le comptoir du prêt de la bibliothèque de Sainte-Julie ouvrira ses portes à compter d’aujourd’hui

communiqué
Le comptoir du prêt de la bibliothèque de Sainte-Julie ouvrira ses portes à compter d’aujourd’hui
La bibliothèque de Sainte-Julie ouvrira ses portes partiellement à compter du 29 mai pour permettre aux citoyens qui le désirent d’emprunter des ouvrages et remettre ceux qu’ils ont en leur possession.

Le comptoir du prêt de la bibliothèque de Sainte-Julie ouvrira ses portes à compter du 29 mai
La bibliothèque de Sainte-Julie ouvrira ses portes partiellement à compter du 29 mai pour permettre aux citoyens qui le désirent d’emprunter des ouvrages et remettre ceux qu’ils ont en leur possession. L’ouverture de la bibliothèque se fera selon des règles strictes pour assurer la santé et la sécurité des citoyens et des employés.

Les heures d’ouverture de la bibliothèque ont été modifiées et seront en vigueur jusqu’à nouvel ordre. Le lundi, mercredi, vendredi et samedi, elle sera ouverte de 9 h à 12 h et de 13 h à 17 h, le mardi et le jeudi de 13 h à 17 h et de 18 h à 21 h tandis qu’elle sera fermée le dimanche.

L’entrée dans la bibliothèque se fera exclusivement par la porte arrière de la bibliothèque, située près du stationnement de l’hôtel de ville. Des indications au sol aideront les usagers à attendre leur tour en respectant la distanciation sociale. Le lavage des mains sera obligatoire à l’entrée et une seule personne par famille sera permise à l’intérieur. La sortie se fera par la porte située devant la bibliothèque sur le chemin du Fer-à-Cheval.

Directives pour les prêts

Les usagers qui souhaitent emprunter des ouvrages devront les réserver en ligne dans le catalogue de la bibliothèque au ville.sainte-julie.qc.ca ou par téléphone au 450 922-7070. Ils pourront ensuite se présenter au comptoir du prêt pour les récupérer 24 h à 48 h après leur réservation. Aucun prêt ne sera possible sur place sans réservation au préalable. La circulation dans la bibliothèque et le bouquinage ne sont pas encore disponibles, tout comme les autres services, dont les salles d’études.

Directives pour les retours

Les usagers qui ont en leur possession des ouvrages pourront les rapporter à compter du 29 mai. La chute à livres sera accessible selon les heures d’ouverture de la bibliothèque. Il y aura aussi un bac de retour à l’intérieur pour les usagers qui devront rentrer pour emprunter de nouveaux ouvrages. Comme tous les prêts existants ont été renouvelés jusqu’au 25 juin, la bibliothèque demande aux usagers de ne pas tous se déplacer au même moment pour leurs retours afin d’éviter les regroupements. Tous les ouvrages retournés seront mis en quarantaine durant 72 heures avant d’être disponibles à nouveau.

Les services de cartes Opus et de cartes loisirs ne seront pas offerts à la bibliothèque pour l’instant. Les citoyens qui désirent se procurer une carte loisirs doivent contacter le Service des loisirs au 450 922-7122 ou à loisirs@ville.sainte-julie.qc.ca.

Une bibliothèque proactive

Rappelons que depuis le début de la pandémie de la COVID-19, la bibliothèque est proactive et offre de nombreux services pour rendre la culture accessible aux citoyens julievillois. De nombreuses ressources numériques sont disponibles, comme le prêt de livres numériques et l’accès à de nombreuses bases de données en ligne. Pour les petits, le microsite www.heureduconte.ca rassemble et met en valeur les heures du conte virtuelles en proposant un inventaire des heures du conte disponibles pour écoute en différé, un calendrier d’heures du conte en direct ainsi que des balados et livres audio pour enfants. La plateforme QuoiLire.ca permet aux Julievillois d’obtenir rapidement, en ligne, de multiples suggestions de lecture. Trois options sont offertes aux citoyens pour leur donner l’opportunité de trouver des livres à leur goût : un formulaire en ligne pour recevoir des suggestions de lecture personnalisées, des listes thématiques de lecture et des capsules vidéos de passionnés de lecture. Finalement, la bibliothèque offrait depuis la fin avril un service de prêt sans contact, qui permettait aux citoyens de réserver des ouvrages et de venir les chercher à l’extérieur de la bibliothèque. Un service de livraison par des bénévoles était aussi disponible pour les aînés ou les personnes qui ne pouvaient pas se déplacer.

Partager cet article