acheter local

Début des démarches pour sauver le quai de Verchères

par Steve Martin de l'Initiative de journalisme local
Début des démarches pour sauver le quai de Verchères
« D’ici l’automne, nous avons bon espoir de voir un peu plus clairement ce que nous réserve l’avenir du quai », croit le maire Alexandre Bélisle.

Les Verchèrois ont eu la surprise d’apprendre dernièrement que, en raison de son état de dégradation avancé, l’accès au quai municipal était restreint à un minimum pour assurer la sécurité des visiteurs. Afin de permettre la restauration de ce lieu de rencontre et de passage, le conseil municipal a entrepris les démarches afin de s’assurer que les résidents vont retrouver leur point d’accès au fleuve dans les meilleurs délais.

« Nous savons depuis plusieurs années que l’état du quai n’est pas idéal, explique le maire Alexandre Bélisle. Des responsables du ministère des Pêches et des Océans ont réalisé une étude sur son état l’été dernier et ils nous ont contacté ce printemps pour nous dire qu’ils avaient décidé de fermer différentes sections. Nous avons été étonnés même si, dans les faits, on n’a pas besoin d’être ingénieur pour réaliser qu’il n’était pas dans la meilleure des conditions. »

L’ironie de la situation réside dans le fait que l’entretien du quai est la responsabilité du gouvernement fédéral, tout comme la décision d’en limiter l’accès.

« Nous avons commencé les discussions afin de faire avancer le dossier mais aussi, pour bien informer notre population. Le quai, c’est un lieu de rassemblement, un lieu où nous avons investi afin de développer différents loisirs depuis des années. C’est important pour nous et pour les gens de Verchères de développer un projet qui va nous permettre de sauver cet endroit qui est au cœur de la municipalité. »

Sauvegarde et mise en valeur

Afin de mener le projet à terme, l’administration municipale a par ailleurs fait appel à une firme chargée de développer un concept de sauvegarde et de mise en valeur du quai.

« D’ici l’automne, nous avons bon espoir de voir un peu plus clairement ce que nous réserve l’avenir du quai, croit Alexandre Bélisle. Afin d’y arriver, nous allons devoir attirer des investisseurs potentiels. Il faut comprendre que c’est un projet de plusieurs millions de dollars. Une communauté comme la nôtre, ce n’est pas quelque chose que nous pouvons entreprendre seuls alors nous avons besoin de la collaboration du gouvernement fédéral. »

Afin de mettre en valeur le quai, le maire espère également que le quai de Verchères sera inscrit sur le trajet de la Route verte et de la Route bleue de la Communauté métropolitaine de Montréal.

« Ce sont des projets en développement avec accès au fleuve pour les vélos et tout ça. Le quai de Verchères, c’est une belle destination pour nous et pour les gens qui habitent la grande région de Montréal. »

 

Partager cet article