acheter local

Baseball mineur à Boucherville: l’espoir d’une saison écourtée

par Steve Martin
Baseball mineur à Boucherville: l’espoir d’une saison écourtée
(Photo : Organisation du baseball mineur de Boucherville)

Alors que la période de distanciation sociale se prolonge, l’espoir de disputer une saison normale s’amenuise. Les dirigeants de l’Organisation du baseball mineur de Boucherville continuent cependant d’élaborer différents scénarios. Tout ça dans l’espoir de permettre aux jeunes de se dégourdir durant la belle saison.

Si le gouvernement du Québec a annoncé le déconfinement de certains sports récréatifs tels que le golf, la voile, le kayak et le tennis en simple, les amateurs de sports d’équipe vont devoir continuer de ronger leur frein quelque temps encore. Certains joueurs et organisateurs gardent cependant espoir de disputer quelques matches de balle cet été.

Pour l’instant, Baseball Québec qui chapeaute les activités des différentes divisions dans la province a émis deux scénarios hypothétiques de saison écourtée. Celle-ci pourrait débuter soit le 1er juillet ou encore le 1er août. L’organisme a de plus proposé certains ajustements au niveau des règles. Une démarche qui a pour but de limiter les contacts entre joueurs, entraîneurs, parents et arbitres durant les joutes.

« Au niveau du baseball mineur, certaines règles spéciales vont être appliquées, nous confirme Stéphan Picard, coprésident de l’organisation. Par exemple, plutôt que d’être derrière le marbre, l’arbitre serait à une certaine distance derrière le lanceur. Ce sont des règles de sécurité afin de protéger tout le monde. C’est certain que nous allons respecter ce qui va être mis de l’avant. »

« Notre but, c’est de mettre sur pied une saison qui va permettre à tout le monde de s’évader, poursuit son homologue Jean-François Giroux. De s’échapper un peu de la routine du quotidien. »

Pas de déplacement hors de la région

Les deux hommes nous rappellent qu’en plus de la saison écourtée, les équipes risquent de ne pouvoir affronter leurs rivaux des autres régions.

« Que la saison soit écourtée ou que nous ne puissions pas nous déplacer, c’est secondaire, tranche M. Giroux. L’important, c’est d’être dehors et de sortir de l’état stationnaire dans lequel le jeune a pu être plongé durant le confinement. »

« Le plus difficile pour nous, c’est de ne pas savoir sur combien de joueurs nous allons pouvoir compter, ajoute Stéphan Picard. Nous avons reçu au-delà de 300 inscriptions. À ce moment-ci, nous ne savons pas combien d’entre eux vont être prêts à jouer cet été. C’est un autre aspect avec lequel nous allons devoir jongler. »

Le jeu avant la compétition

Malgré l’empressement de certains jeunes de laisser le contrôle de la station de jeu vidéo pour leur gant de baseball, il faudra cependant se montrer prudent, question d’éviter des blessures inutiles.

« Il va y avoir une période d’adaptation qui pourrait durer deux semaines, avance Jean-François Giroux. Nous avons déjà commencé en février à nous entraîner à l’intérieur, mais ça commence tout de même à dater. »

Pour sa part, Stéphan Picard croit que parents et jeunes vont devoir abaisser leurs attentes et se faire à l’idée que l’aspect compétitif devra être laissé au vestiaire afin de prioriser le simple plaisir de jouer.

« Les équipes vont se former rapidement et les décisions vont aussi devoir se prendre rapidement. Certains vont peut-être être déçus de leur classement, mais on va travailler avec les jeunes pour qu’ils comprennent bien que nous avons de la chance si nous jouons cet été et qu’il faut en profiter. »

Pour vous tenir informés des derniers développements, consultez le site de l’Organisation du baseball mineur de Boucherville: www.obmb.com

Partager cet article