acheter local

La CCIRS salue le plan de reprise graduelle des activités

communiqué
La CCIRS salue le plan de reprise graduelle des activités
La chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud (CCIRS) accueillent positivement l'annonce de la reprise de certains secteurs économiques du Québec au mois de mai ainsi que les modalités d'ouverture pour les entreprises concernées précisées par le gouvernement du Québec.

La chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud (CCIRS) accueillent positivement l’annonce de la reprise de certains secteurs économiques du Québec au mois de mai ainsi que les modalités d’ouverture pour les entreprises concernées précisées par le gouvernement du Québec.

Commerce de détail et chaîne d’approvisionnement
Partout au Québec, à l’exception de la communauté métropolitaine de Montréal (CMM), les commerces de détail ayant un accès direct à l’extérieur pourront reprendre leurs activités à compter du lundi 4 mai 2020. Les commerces de détail de la CMM ayant un accès direct à l’extérieur pourront rouvrir à partir du lundi 11 mai 2020. Tous les établissements devront se conformer aux règles sanitaires édictées par les autorités de santé publique et la CNESST, comme le prévoit le Guide générique de normes sanitaires en milieu de travail – COVID-19. Les entreprises de la chaîne d’approvisionnement des commerces de détail pourront reprendre leurs activités aux mêmes dates, et ce, dans le respect des règles sanitaires édictées par les autorités de santé publique et la CNESST.
Rappelons que les centres commerciaux doivent demeurer fermés jusqu’à nouvel ordre.

Secteur manufacturier
La relance du secteur manufacturier s’effectuera en deux temps afin de permettre le respect des règles sanitaires édictées par les autorités de santé publique et la CNESST, notamment les mesures de distanciation physique.
À partir du lundi 11 mai 2020, les entreprises manufacturières de toutes les régions du Québec pourront reprendre leurs activités. Elles devront toutefois compter, en tout temps sur un même site, un nombre maximal de 50 travailleurs + 50 % des employés excédentaires par quart de travail, et ce, à tout moment de la journée. À titre d’exemples : un site manufacturier employant 60 travailleurs lors d’un même quart de travail doit assurer son fonctionnement avec un maximum de 55 employés; un site manufacturier employant 500 travailleurs lors d’un même quart de travail doit assurer son fonctionnement avec un maximum de 275 employés.
À partir du lundi 25 mai 2020, les entreprises manufacturières de toutes les régions du Québec seront autorisées à reprendre leurs activités sans aucune restriction quant au nombre d’employés présents pour assurer leur fonctionnement. Elles devront toutefois continuer d’appliquer les règles sanitaires édictées par les autorités de santé publique et la CNESST. Tous les employés qui peuvent télétravailler devront continuer à le faire.
Rappelons que ces autorisations pourraient être revues advenant une révision de la décision des autorités de santé publique dans le cas d’une augmentation importante ou imprévue de la propagation de la COVID-19.

Réouverture des autres secteurs

Les autres secteurs ou activités économiques présentement en arrêt, notamment les centres commerciaux, la restauration, les soins personnels, les lieux de diffusion ainsi que les secteurs culturel et touristique, font actuellement l’objet de travaux et de discussions entre les autorités de santé publique du Québec, la CNESST et les ministères concernés. Ils feront ultérieurement l’objet de communications spécifiques en ce qui a trait à leur réouverture et aux modalités entourant celle-ci.

Protéger les travailleurs

Rappelons que les décisions en lien avec la réouverture des différents secteurs d’activité sont prises selon l’évolution de la pandémie de la COVID-19 au Québec et pourraient être révisées à tout moment. Le plan de réouverture sera mis en œuvre de manière graduelle afin d’évaluer les répercussions sur la progression du coronavirus.
Toutes les entreprises devront mettre en place des mesures de protection pour leurs employés et leurs clients qui respectent le protocole élaboré par les autorités de santé publique et la CNESST, comme le précise le Guide générique de prévention, incluant des mesures sanitaires pour tous les milieux de travail – COVID-19. Les employeurs devront entre autres installer des stations d’hygiène et favoriser l’adoption d’horaires flexibles. Le télétravail demeure l’option à privilégier jusqu’à nouvel ordre pour le plus de secteurs d’activité possible.
« Je salue le plan de redémarrage graduel de l’économie du Québec qui a été annoncé aujourd’hui qui fait signe de prudence. J’invite les entreprises à suivre les nouvelles règles en vigueur. L’idée de repartir l’économie en phase me rassure afin de limiter les risques en lien avec la COVID-19 et surtout assurer la réussite de la reprise », ajoute Richard D’Amour, président de la CCIRS.

Partager cet article