acheter local

Place à la «Contribution paroissiale annuelle » en remplacement de la quête aux messes dominicales

communiqué
Place à la «Contribution paroissiale annuelle » en remplacement de la quête aux messes dominicales
La Paroisse Sainte-Julie innove en lançant une demande à ses paroissiens pour adhérer à la «Contribution Paroissiale Annuelle»

Depuis maintenant six fins de semaines, l’église de Sainte-Julie, comme toutes les églises du Québec, est fermée en respect des règles qui exigent de ne pas se rassembler. La Paroisse Sainte-Julie, comme toutes les autres, respecte cette demande du diocèse et du gouvernement. Le confinement est la solution pour sortir de cette crise avec le moins de dommage possible. Toutes les célébrations dominicales, baptêmes, mariages et funérailles sont annulés ou reportés à une date indéterminée.
On peut se demander : Comment une paroisse peut-elle survivre sans le revenu des quêtes dominicales? En effet, ce n’est pas facile car les revenus ont cessé et les factures continuent d’entrer.
Les paroisses du diocèse Saint-Jean Longueuil, pour celles qui en ont besoin, reçoivent actuellement une aide financière du diocèse pour rémunérer les salaires du personnel de la pastorale. Les agents de pastorale demeurent en service. Ils ont été mandatés par l’évêque pour contacter les paroissiens et ainsi s’assurer que tout le monde va bien. En plus de prendre le temps d’écouter les gens, les agents peuvent les diriger vers un service de la communauté, si besoin. Cette action répond adéquatement à la mission de l’Église en accompagnant les fidèles, tout en faisant autrement.
La situation actuelle de non rassemblement risque de durer durant plusieurs semaines, pour ne pas dire des mois.
La Paroisse Sainte Julie innove en lançant une demande à ses paroissiens pour adhérer à la «Contribution Paroissiale Annuelle» Durant les semaines du 20 et 27 avril, les paroissiens qui contribuent régulièrement à la paroisse recevront, par courrier, une lettre les invitant à s’inscrire à un nouveau mode de participation financière à la vie de leur paroisse.
On croit que d’ores et déjà la monnaie et l’argent de papier ne seront plus utilisés autant qu’avant la pandémie. Nos façons de payer changent depuis quelques années. Nous payons maintenant de plus en plus par paiements automatisés. Cette pandémie nous rappelle qu’il est temps de passer à un autre fonctionnement, même dans nos églises.
La quête durant la messe dominicale ne serait-elle pas à éliminer?
Une participation financière annuelle au fonctionnement de la paroisse par un versement mensuel préautorisé, voilà ce que proposent les marguilliers de la Paroisse Sainte-Julie.
Des avantages :
– Le paroissien détermine le montant qu’il verse chaque semaine à la quête et autorise un prélèvement de son compte chaque mois.
– La Paroisse s’assure d’un revenu fixe et ce, toute l’année, même en cas de tempête de neige, de verglas et maintenant de pandémie.
– On aide notre planète puisqu’on élimine l’utilisation d’enveloppes pour la gestion des reçus de dons de bienfaisance.
Nous sommes rendus là : la C.P.A. «Contribution paroissiale annuelle»
Nous verrons, dans les prochains mois, comment les paroissiens de Sainte-Julie accepteront cette nouvelle façon d’aider leur paroisse pour son financement.

Partager cet article