acheter local

« Propageons les arcs-en-ciel, pas le virus! »

communiqué
« Propageons les arcs-en-ciel, pas le virus! »
Un message ayant apparemment pris naissance sur Facebook est littéralement devenu «viral» et prend toujours plus d’ampleur dans le quotidien des familles. Il s’agit de colorier des arcs-en-ciel avec la mention «Ça va bien aller!». (Photo : Courtoisie)

Alors que le ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge, annonçait, le 22 mars dernier, que la fermeture des écoles primaires et secondaires se prolongerait minimalement jusqu’au 1er mai prochain, les enfants subissent les effets de l’isolement découlant de cette crise, sans toutefois bien la comprendre. Il est donc d’autant plus important de mettre un peu de couleur dans leur vie…

Un message ayant apparemment pris naissance sur Facebook est littéralement devenu «viral» et prend toujours plus d’ampleur dans le quotidien des familles. Il s’agit de colorier des arcs-en-ciel avec la mention «Ça va bien aller!». «De plus en plus, on voit apparaître de nombreux arcs-en-ciel aux fenêtres. Il s’agit d’une initiative fort mignonne qui enseigne aux enfants la valeur de la solidarité sociale et qui contribue à dédramatiser une situation pourtant préoccupante, en plus d’égayer nos quartiers désertés. Ces petits chefs-d’œuvre, qu’on appelle les arcs-en-ciel de l’espoir, jettent un peu de lumière sur la période plutôt sombre que nous traversons présentement», de déclarer le député de Montarville, M. Stéphane Bergeron.

Cette pandémie marquera l’histoire. «Il faut donc trouver les mots pour l’expliquer à nos enfants et des façons de leur permettre de traverser cette période de la façon la plus sereine possible. Tout comme ont pu le faire, par exemple, MM. Roberto Benigni et Taika Waititi avec La Vita è bella et Jojo Rabbit, permettant délicatement à nos jeunes d’entrer en contact avec des événements infiniment plus traumatisants, contribuons à adoucir ces moments difficiles pour les enfants, mais aussi pour toutes les personnes profondément affectées par les mesures mises en place dans le but de contrer la pandémie, en mettant de la couleur dans nos vies avec ce message d’espoir», a ajouté le député de Montarville.

«La distanciation sociale ne veut pas dire qu’il faille couper tous les liens avec le reste de la société. Minimisons donc les effets de cet isolement pour nos proches, particulièrement les enfants. Invitez-les à entrer en communication avec leurs amis et grands-parents par courriel, téléphone ou via les médias sociaux ou encore les applications de visioconférence. Tous les moyens sont bons pour continuer à socialiser, malgré les mesures de distanciation sociale. Or, les arcs-en-ciel de l’espoir contribuent à rendre tangible le fait que nous sommes toutes et tous partie prenante d’une même grande communauté et que… ‘‘ça va bien aller’’!», de conclure Stéphane Bergeron.

Partager cet article