acheter local

Les services essentiels sont maintenus au Centre d’action bénévole de Boucherville

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Les services essentiels sont maintenus au Centre d’action bénévole de Boucherville
La priorité numéro un du CABB est de protéger les aînés et les bénévoles

Des mesures accrues pour protéger les bénévoles et les aînés
Le Centre d’action bénévole de Boucherville (CABB) est toujours en opération et se concentre sur les services essentiels. Les normes de sécurité dans les pratiques relatives au bénévolat quant à elles ont été resserrées afin de protéger davantage à la fois les membres de l’équipe de bénévoles et les bénéficiaires des services qui sont majoritairement des personnes aînées.
Dans un premier temps, la direction du CABB a demandé à tous ses bénévoles âgés de 70 ans et plus, davantage à risque de complications, de prendre une pause et de demeurer à la maison comme le recommande la Direction de la santé publique du Québec.
Certains bénévoles souhaitant poursuivre leur bonne action ont été attitrés à du « télétravail ». De leur résidence, ils effectuent des appels sécurisants auprès des personnes âgées qui, jusqu’à il y a deux semaines, bénéficiaient du service de rencontres amicales à domicile. Ce service dont le but est de briser l’isolement des personnes seules a été interrompu jusqu’à nouvel ordre.
La popote roulante qui rejoint quelque 155 bénéficiaires deux fois par semaine quant à elle est maintenue. Cependant, les bénévoles qui livrent les repas doivent maintenant porter des gants et un masque avant de pénétrer dans les résidences, et ils doivent vérifier si le bénéficiaire souffre des symptômes de la COVID-19. De plus, les paiements hebdomadaires en argent ne sont plus acceptés pour éviter les manipulations. Une facture mensuelle sera expédiée », explique Mireille Lallier, conseillère aux communications et aux relations publiques au CABB.
« Nous avons également revu à la baisse nos services. » Le populaire service d’accompagnement-transport est maintenu, mais il est restreint. « Nous ne privilégions que les accompagnements pour les rendez-vous médicaux essentiels et pour l’épicerie. » L’an dernier, 565 personnes ont recouru à ce service, totalisant 4117 transports.
Les services de réparations mineures et travaux légers sont interrompus, tout comme le Groupe de cuisine collective et le service de soutien aux organismes. Des activités ont aussi été remises ou carrément annulées, comme le cabaret des aînés qui était prévu le 3 avril.
Aide psychosociale
La situation actuelle peut entraîner de vives inquiétudes. En conséquence, un intervenant psychosocial est disponible et continue d’offrir un service d’aide, d’écoute et de références téléphoniques vers les ressources appropriées.
Accès restreint
Par ailleurs, l’accès aux locaux du CABB, rue Pierre-Boucher, est maintenant restreint, et interdit aux personnes de plus de 70 ans. Les autres doivent laver leurs mains dès qu’elles ont franchi le seuil de la porte. Elles doivent également remplir un formulaire de déclaration dans lequel elles confirment ne pas avoir de symptômes grippaux et ne pas avoir séjourné à l’extérieur du pays au cours des quatorze derniers jours.
Recrutement de bénévoles
Afin de combler la perte de certains bénévoles qui sont en quarantaine volontaire, le CABB a demandé que soit accéléré le processus de vérifications des antécédents judiciaires, afin d’en recruter de nouveaux.
« Il est important de participer à l’effort collectif, ce pour quoi nous avons instauré des mesures de sécurité additionnelles pour la sécurité de tous », conclut Mme Lallier.

Partager cet article