acheter local

Les brèves de La Relève

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Les brèves de La Relève
Cannabis : légère augmentation des consommateurs entre 2018 et 2019 (Photo : Shutterstock)

Cannabis : légère augmentation des consommateurs entre 2018 et 2019

L’Institut de la statistique du Québec a publié récemment le rapport de l’édition 2019 de l’Enquête québécoise sur le cannabis qui révèle que la proportion des personnes de 15 ans et plus qui disent avoir consommé du cannabis au cours des trois mois précédant l’enquête a augmenté légèrement, passant de 11 % en 2018 à 13 % en 2019.
On note une augmentation de la proportion de consommateurs chez les hommes (14 % en 2018 c. 17 % en 2019) et chez les femmes (8 % en 2018 c. 9 % en 2019). La proportion des consommateurs a également augmenté parmi les personnes âgées de 35 à 54 ans (9 % en 2018 c. 13 % en 2019). Cependant, chez les personnes de 15 à 17 ans, de 18 à 24 ans et de 25 à 34 ans, les différences ne sont pas statistiquement significatives.
Entre 2018 et 2019, on constate une hausse de la proportion de Québécois de 15 ans et plus qui estiment que consommer du cannabis à l’occasion est tout à fait ou plutôt acceptable socialement (49 % c. 62 %). Cette hausse est observée tant chez les hommes que chez les femmes, ainsi que pour tous les groupes d’âge étudiés. Par ailleurs, en 2019, environ 42 % des personnes de 15 ans et plus croient que la consommation occasionnelle de cannabis comporte un risque minime pour la santé, tandis que 21 % croient qu’elle n’entraîne aucun risque. La proportion de personnes qui estiment que le cannabis diminue la capacité de conduire a légèrement augmenté entre les deux éditions de l’enquête, passant de 84 % à 87 %.

Semaine de la santé et de la sécurité en agriculture : attention aux intoxications!

Dans le cadre de la Semaine de la santé et de la sécurité en agriculture, l’Union des producteurs agricoles a rappelé aux agriculteurs l’importance de la prévention des intoxications et des autres accidents liés aux gaz dangereux, et principalement aux gaz de lisier, aux gaz d’ensilage et au monoxyde de carbone.
Chaque année, des intoxications sont causées par ces gaz dans le secteur agricole et peuvent avoir des conséquences très graves, allant jusqu’à la mort. Si les intoxications ont parfois des effets qui se manifestent rapidement, dans d’autres cas, ils se font plutôt ressentir quelques heures plus tard. Les travailleurs doivent porter attention à tous les symptômes et consulter en urgence un médecin dès qu’ils soupçonnent une intoxication au gaz.
Lorsqu’il est question de prévention des risques d’intoxication aux gaz, deux mesures clés s’imposent : la ventilation des lieux et la détection des gaz. Dans les bâtiments et les locaux, il est important de maintenir une ventilation continue pour évacuer les gaz à l’extérieur et à l’écart des aires d’élevage; d’installer des équipements antidéflagrants dans les locaux où des gaz inflammables peuvent migrer; de mettre les équipements de production d’ensilage à l’écart pour éviter que les gaz entrent dans les bâtiments.

Des données personnelles volées à Mont-Saint-Hilaire

La Ville de Mont-Saint-Hilaire a appris le 25 février dernier que certaines données de sa cour municipale avaient été la cible d’actions malveillantes. Ces données, qui sont relatives à des constats d’infraction délivrés de façon électronique par la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, ont été rendues accessibles sur l’Internet clandestin ou « Dark Web ». Dès que la Ville a appris cette nouvelle, elle a tout mis en branle pour s’assurer de sécuriser les données, pour communiquer avec les personnes concernées et pour éviter que la situation ne se reproduise.
Les fichiers visés comprenaient l’ensemble des constats pour la période du 17 juillet 2019 au 14 février 2020. Il s’agissait des constats d’infraction délivrés sur le territoire des villes et municipalités desservies par la cour municipale de Mont-Saint-Hilaire et la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, soit Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Jean-Baptiste et Saint-Mathieu-de-Beloeil. La Ville considère important de mentionner qu’aucune donnée transactionnelle y incluant les informations de paiement (carte de crédit, compte bancaire, numéro d’assurance sociale, etc.) ne se retrouvait dans les fichiers. La Cour municipale de Mont-Saint-Hilaire ne conserve aucune de ces informations. Les gens qui sont concernés par ces données ont déjà été contactés par lettre. Ceux qui n’ont pas reçu de lettre ne sont donc pas concernés.

Partager cet article