Agab Rembourser votre achat

Hausse de taxes de 2,5% au secteur résidentiel à Longueuil en 2020

(Source : Cabinet de la mairesse de la Ville de Longueuil)
Hausse de taxes de 2,5% au secteur résidentiel à Longueuil en 2020

 

Le comité exécutif de la Ville de Longueuil a approuvé, mercredi dernier, la recommandation de la Commission des finances, des ressources humaines et des grands projets proposant une hausse de 2,5 % du compte de taxes résidentiel moyen.
« En campagne électorale, notre équipe s’était engagée à limiter la hausse du compte de taxes résidentiel à 1 % par année. Après le gel des deux dernières années, nous proposons une hausse de 2,5 % cette année », rappelle la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent.
« Il serait trop facile d’affirmer qu’un nouveau gel de taxes n’aurait aucun impact et nous donnerait tout de même la marge de manœuvre nécessaire pour promettre de nouveaux programmes et investissements alors que le budget de la Ville est déjà étiré à la limite. C’est probablement ce que certains tenteront de faire, mais je choisis plutôt la voie de la responsabilité », ajoute madame Parent. « Les Longueuillois et les Longueuilloises attendent bien plus que des paroles de leurs élus, ils veulent qu’on leur dise la vérité mais aussi qu’on prenne les décisions qui s’imposent ».
Un règlement sur la taxation sera déposé le 26 novembre prochain à l’occasion d’un conseil de ville extraordinaire et le budget 2020 sera soumis aux élus municipaux à la séance du 3 décembre. Notons que l’ajustement proposé à la taxation résidentielle permettra à Longueuil de conserver sa position avantageuse lorsqu’on tient compte des hausses aux comptes de taxes imposées par les autres grandes villes québécoises au cours des dernières années.
« Conformément à l’engagement pris en campagne électorale par Longueuil Citoyen, le gel était pour les deux premières années du mandat. Le geste que nous appuyons aujourd’hui permet d’assurer la qualité des services aux citoyens et de préserver la capacité d’investir dans de nouveaux projets. » ont indiqué les conseillers municipaux Steve Gagnon et Jacques Lemire, membres de la Commission des finances, des ressources humaines et des grands projets.
« La Commission des finances, des ressources humaines et des grands projets a fait un travail consciencieux et a conclu qu’un ajustement était devenu nécessaire. La recommandation est raisonnable et respectueuse des contribuables. », a ajouté leur collègue Robert Myles.

Partager cet article