Agab Rembourser votre achat

892 plaintes déposées au CISSS de la Montérégie-Est en 2018-2019

Photo de Daniel Hart
Par Daniel Hart
892 plaintes déposées au CISSS de la Montérégie-Est en 2018-2019

Sur 892 plaintes enregistrées auprès du CISSS de la Montérégie-Est en 2018-2019, 777 se sont rendues à la commissaire tandis que les 115 autres ont été acheminées aux médecins examinateurs. La commissaire aux plaintes a déposé son rapport annuel lors d’une assemblée publique tenue la semaine dernière à l’Hôpital Pierre-Boucher. Sur l’ensemble du territoire, le principal motif concerne les soins et services dispensés.
Par ailleurs, l’aspect financier dans les soins hospitaliers est un des motifs soulevés à maintes reprises. Il s’agit de plaintes concernant la facturation des frais de chambre et celle du transport ambulancier. Du côté des CLSC, les délais d’attente ou le refus de service ont touché près de 30 % des plaintes. Après analyse des différents dossiers, la commissaire aux plaintes a formulé 139 recommandations pour améliorer la situation aussi bien en centre hospitalier qu’ailleurs dans les autres services du réseau de la santé.
En ce qui a trait aux activités des médecins examinateurs, les relations interpersonnelles ont été le second motif de plainte en importance. Elles ont représenté 35% des dossiers. « Il est toujours à souligner que la perception d’un manque d’écoute ou empathie de la part du médecin est soit le reproche principal ou le déclencheur d’une plainte si une complication inattendue survient. Dans 39% des cas, ce sont les proches et non les patients eux-mêmes qui demandent notre intervention. De plus en plus, avec le vieillissement de la population, traiter quelqu’un, c’est établir un contrat de soins avec la famille aussi », signale Dr Marcel M. Boucher dans le rapport de la commissaire aux plaintes.

Partager cet article