Marguerite D

La Ville de Boucherville rejette le budget de l’agglomération

Photo de Daniel Hart
Par Daniel Hart
La Ville de Boucherville rejette le budget de l’agglomération
(Photo : Ville de Longueuil)

Au même titre que Brossard et Saint-Lambert, la Ville de Boucherville a rejeté du revers de la main le budget 2020 préparé par la Commission des finances de Longueuil en raison de la hausse trop élevée des dépenses. Pour une rare fois, la municipalité n’est pas au diapason de la ville-centre dans l’élaboration de l’exercice budgétaire de l’année à venir. « Les dépenses ont trop augmenté : elles représentent un bond de 4,3%, ce qui est beaucoup plus haut que l’indice des prix à la consommation (IPC) », explique le maire Jean Martel.
À Boucherville, la quote-part de la ville, en lien avec les services de l’agglomération, représente environ 55 M $ au budget municipal. L’impact d’une hausse de 4,3% à l’agglo pourrait se traduire par une augmentation entre 3% et 3,4% sur la partie versée à Longueuil. Dans ce contexte, le maire Martel tout comme ses homologues de Brossard et Saint-Lambert cherche à faire diminuer les dépenses budgétées dont certaines découlent notamment de nouveaux services qui se sont ajoutés.
Une séance extraordinaire est prévue à l’agglomération de Longueuil le 28 novembre. D’ici là, des pourparlers se poursuivront entre les personnes concernées. En fin de compte, lorsque le temps de voter sur ce budget sera venu, la règle du 2/3 de la population s’appliquera pour qu’il soit adopté. Si jamais le budget était rejeté, il reviendrait à la Commission municipale du Québec de tenter de résoudre l’impasse. « Cette issue n’est pas souhaitable; j’ai bon espoir que le dossier se règle », a indiqué M. Martel, optimiste.

Partager cet article