Marguerite D

Un centre de tri pour le traitement des matières recyclables sera construit à Longueuil

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Un centre de tri pour le traitement des matières recyclables sera construit à Longueuil
Le centre de tri devrait avoir une capacité annuelle d’environ 80 000 tonnes.

Le conseil d’agglomération de Longueuil vient de porter son choix sur un emplacement situé à dans le parc industriel de l’arrondissement de Saint-Hubert, à Longueuil, plus précisément au 6500 Charles Normoyle, pour la construction d’un centre de tri pour le traitement des matières recyclables. Les élus ont en effet adopté, le 24 octobre dernier, une résolution imposant une réserve sur ce terrain.
Le projet devrait être élaboré sur le modèle de la SÉMECS, à Varennes, qui traite les matières organiques. Il s’agirait donc d’une formule de gestion en partenariat public et privé en créant une société d’économie mixte. Le projet de convention pour la mise sur pied d’une société d’économie mixte a d’ailleurs été entériné, rappelons-le, par l’agglomération à la fin du mois d’août.
Le centre de tri desservirait les villes de l’agglomération de Longueuil et celles de cinq municipalités régionales de comté (MRC) de la couronne sud, soit les MRC de Marguerite-D’Youville, de La Vallée-du-Richelieu, de Roussillon, de Rouville et de Beauharnois-Salaberry.
L’agglomération et les MRC espèrent ainsi résoudre de façon durable l’enjeu du traitement des matières recyclables.
« L’épisode de la crise du papier en 2018 et l’augmentation des tarifs imposés par la Chine ont particulièrement touché l’agglomération de Longueuil et la couronne sud. La fragilité du système a mis en évidence la nécessité d’avoir un certain contrôle sur de tels équipements », affirme la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent.
Depuis 2018, les coûts de traitements des matières recyclables ont explosé et l’agglomération dit observer une rareté d’entreprises à pouvoir offrir ce service. En septembre 2018, l’agglomération a dû verser une compensation financière de 4,2 M$ à Compagnie de recyclage de papiers MD pour éviter la fermeture du centre de tri de Saint-Hubert. Le contrat avec cette entreprise se termine en avril 2021.
« La collaboration entre les villes de l’agglomération de Longueuil et de la couronne sud permettra de résoudre, par l’entremise d’une mutualisation des ressources, l’enjeu de la gestion des matières recyclables en créant un centre de tri ultraperformant », spécifie Mme Parent.
Le coût de construction d’un tel centre se situe entre 40 et 50 M$. L’échéancier n’est pas encore déterminé et une demande de subvention a été adressée au gouvernement du Québec.

Partager cet article