Agab Rembourser votre achat

Un débat électoral politiquement correct devant une assistance de 40 personnes

Photo de Daniel Hart
Par Daniel Hart
Un débat électoral politiquement correct devant une assistance de 40 personnes
Cinq des six candidats dans la course ont participé au débat organisé par l'AGAB : Mathieu Daviault (PCC), Clifford Albert (PPC), Simon Chalifoux (PLC), Xavier Barsalou-Duval (BQ) et Sean English (NPD).

Cinq candidats de la circonscription Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères réunis à l’école De Mortagne

Le débat électoral de l’Association des gens d’affaires de Boucherville est devenu un incontournable depuis plusieurs années. À l’approche des élections fédérales du 21 octobre, l’AGAB a réuni la semaine dernière à l’école De Mortagne cinq des six candidats dans la course pour le siège de la circonscription de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères à la Chambre des Communes afin qu’ils aient l’occasion d’exposer leurs positions respectives et engagements politiques devant les citoyens. Seul, le candidat du Parti vert a décliné l’invitation. Le journaliste François Laramée a animé la rencontre qui était diffusée en direct sur le site Facebook de l’AGAB grâce à la collaboration de l’équipe de TVRS.
Même si la formule mise de l’avant était présentée comme un débat, elle n’a pas ouvert la voie à des échanges entre les candidats. En fait, chacun devait répondre à tour de rôle à des questions de l’animateur. Aucune prise de bec en somme, ni confrontation, mais parfois de petites flèches lancées ici et là entre adversaires. Le ton est toutefois resté politiquement correct tout au long de la soirée.
Parmi les thèmes abordés, il a été d’abord question du déplacement de la voie ferrée à Boucherville. Seul le candidat bloquiste Xavier Barsalou-Duval a mentionné s’engager en vue de cette démarche si elle est réalisable. En ce sens, il attend de voir les résultats de l’étude de pré-faisabilité commandée par la Ville à cet effet.
Autre sujet, le recours à des travailleurs étrangers est-il la solution pour aider les gens d’affaires à contrer la pénurie de main-d’oeuvre? Parmi les réponses exprimées, simplifier la bureaucratie pour l’embauche de ces employés, accorder davantage de pouvoir aux provinces en matière d’immigration et travailler sur la reconnaissance des diplômes des gens formés à l’extérieur du pays.
Comment soulager la congestion routière sur les axes principaux de la Rive-Sud? Encore là, les candidats ont partagé de nombreuses idées : travailler à l’électrification des transports, élargir l’autoroute 30, financer davantage le transport en commun, revoir le transport des marchandises, favoriser le covoiturage sur des voies réservées et investir dans les infrastructures.
Par ailleurs, chacun a eu l’occasion de se prononcer sur le déficit du Canada et sur le déroulement de la campagne des chefs des partis. Le dernier segment de la rencontre a été dédié aux questions du public dans la salle. Environ une quarantaine de personnes s’étaient déplacées dont des supporteurs des participants.

Dans la salle, le nombre de sièges occupés était plutôt limité.

La Relève a eu l’occasion de poser une question aux candidats. Voici un résumé des réponses.
Quel dossier dans la circonscription de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères considérez-vous le plus prioritaire à régler actuellement?
L’érosion des berges est le plus pressant – Xavier Barsalou-Duval.
Le transport dans la région est la pierre angulaire – Sean English.
Débloquer des fonds pour la santé – Clifford Albert.
Faire avancer le dossier du port de Contrecoeur – Simon Chalifoux.
Le port de Montréal à Contrecoeur avec le pôle logistique – Mathieu Daviault.

 

 

Partager cet article