Marguerite D

Elle affiche maintenant des airs de jeunesse : la salle Desjardins, rénovée et inaugurée

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Elle affiche maintenant des airs de jeunesse : la salle Desjardins, rénovée et inaugurée
Josée Bissonnette, présidente de la Fondation De Mortagne, Hélène Roberge, présidente de la CSP, Jean Martel, maire, Reine Cossette, vice-présidente Fondation De Mortagne, Geneviève Richard, directrice générale de l’école, Daniel De Angelis, ancien directeur de l’école, Paul Dulude, directeur général de la Caisse Desjardins des Patriotes et André Cataford, président du CA de la Caisse.

Après avoir subi une cure de jouvence bien nécessaire, l’auditorium de l’école secondaire De Mortagne, maintenant nommé Salle Desjardins, affiche des airs de modernité. La nouvelle salle de 610 places a officiellement été inaugurée le 7 octobre dernier.
Aménagé en même temps que la construction de l’établissement en 1968, l’auditorium avait un grand besoin d’amour. Après avoir mobilisé la communauté et amassé la somme de 500 000 $, il a pu être remis à neuf et au goût du jour. Il est maintenant doté de nouveaux équipements, soit un système d’éclairage, une console de son, de confortables fauteuils et d’un nouveau revêtement de sol.
Le projet de rénovation lancé par l’ancien directeur de l’école, Daniel De Angelis, lors des festivités du 50e anniversaire de l’établissement, a été rendu possible grâce à la contribution de plusieurs partenaires dont le principal est la Caisse Desjardins des Patriotes. Celle-ci a offert 100 000 $ via le fonds d’aide au développement du milieu. « Cette somme est issue d’une partie de la ristourne collective dont les 67 000 membres consentent à investir dans la communauté chaque année. Tous les projets supportés par la Caisse visent à répondre aux besoins identifiés dans la collectivité », a précisé le président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins des Patriotes, André Cataford.
Le nouvel auditorium permettra d’accueillir des événements scolaires, culturels et communautaires. La Ville de Boucherville qui a investi 50 000 $ dans le projet a d’ailleurs conclu une entente avec l’école pour le prêt de la salle.
La vente de sièges, lors de la campagne de financement, a permis d’amasser un peu plus de 25 000 $, la Fondation de l’école a donné 50 000 $, et l’école a assumé la différence à même ses surplus financiers.
Plusieurs personnes ont déjà découvert cette nouvelle salle et d’autres le feront bientôt, car les opportunités ne manqueront pas.

Partager cet article