Marguerite D

Le gouvernement annonce un nouveau plan d’aide pour soutenir les médias écrits du Québec

(Source : Gouvernement du Québec)
Le gouvernement annonce un nouveau plan d’aide pour soutenir les médias écrits du Québec
La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy.

Face aux importants défis vécus par plusieurs médias écrits québécois, le gouvernement du Québec a annoncé un nouveau plan d’aide représentant un soutien de près de 50 millions de dollars par année d’ici 2023‑2024 afin d’assurer la stabilité de ce secteur économique important. Le plan d’aide aux médias écrits s’inscrit ainsi dans une approche équilibrée, qui permettra de préserver l’information dans les différentes régions du Québec et les emplois qui y sont rattachés, tout en respectant la capacité de payer des contribuables et la nécessaire indépendance de la presse écrite.

Afin d’aider les médias écrits, qui font face à une importante diminution des revenus publicitaires depuis quelques années, le gouvernement annonce des initiatives touchant différents aspects, soit :

un nouveau crédit d’impôt remboursable de 35 %, rétroactif au 1er janvier 2019, jusqu’à concurrence d’un plafond salarial annuel de 75 000 $ par employé, pour soutenir les salaires des employés de la salle de rédaction et du personnel lié à l’exploitation des technologies de l’information des médias écrits;
la prolongation d’un an, jusqu’au 31 décembre 2023, du crédit d’impôt pour la transformation numérique des entreprises de la presse d’information écrite;
la bonification, la révision et la prolongation de deux ans, jusqu’en 2023-2024, de programmes d’aide budgétaire pour les entreprises de la presse d’information écrite offerts par le ministère de la Culture et des Communications;
un soutien bonifié à RecycleMédias, pour réduire entièrement la compensation financière que doivent verser les médias écrits aux municipalités pour la collecte sélective.
Les médias écrits qui démontreront des besoins de fonds de roulement pourront présenter à Investissement Québec une demande de soutien temporaire, dont le montant sera à la hauteur du montant attendu des crédits d’impôt.
Le gouvernement annonce, parallèlement à l’annonce de ce plan, que le placement publicitaire gouvernemental sera revu afin de mieux soutenir les médias en région.
« Nous sommes à l’écoute des différents intervenants régionaux qui se prononcent depuis quelques semaines déjà dans le cadre de la commission parlementaire sur l’avenir des médias. Je suis en mesure d’annoncer, qu’à la suite de la publication du rapport de cette commission, attendu dans quelques semaines, nous dévoilerons une nouvelle politique visant le placement publicitaire gouvernemental en région », a confirmé la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy.

Partager cet article