Marguerite D

Longueuil demandera à l’École nationale d’administration publique d’examiner la rémunération des élus

(Source : Cabinet de la mairesse de la Ville de Longueuil)
Longueuil demandera à l’École nationale d’administration publique d’examiner la rémunération des élus
La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent (photo d'archives).

La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, a annoncé  qu’un mandat sera octroyé prochainement à l’École nationale d’administration publique (ÉNAP) afin d’examiner la rémunération des élus longueuillois et ainsi, alimenter les réflexions à venir des 18 élus de Longueuil.
Ce mandat portera sur la rémunération globale de l’ensemble des élus, qu’ils soient conseillers d’arrondissement ou de ville, membres de l’exécutif ou mairesse. Prenant la parole en ouverture du conseil municipal, la mairesse a précisé que c’est le professeur Rémy Trudel, lui-même ancien ministre des Affaires municipales, accompagné d’étudiants-chercheurs, qui aura la responsabilité de mener à bien ce mandat.
Le professeur Trudel examinera autant des comparables des grandes villes ailleurs au Québec que les défis et particularités uniques engendrés par la structure administrative, légale et démocratique de Longueuil. Il tiendra compte de la réalité de ville, de la charge de travail additionnelle pour chacune des fonctions, comme de la disponibilité nécessaire pour que les élus puissent servir et représenter adéquatement les citoyens.
« La croissance soutenue que connait notre ville depuis 10 ans accélère une certaine forme de professionnalisation du rôle et des responsabilités des élus » affirme Sylvie Parent. « Les élus de Longueuil seront tous et toutes interpellés dans le cadre de cette démarche. La collaboration, la transparence et l’honnêteté de tous seront donc essentielles à la réussite de ce qui m’apparait comme un important test de maturité pour ce Conseil » conclut la mairesse.

Partager cet article