Agab Rembourser votre achat

Instauration d’une troisième zone de 40 km/h à Saint-Amable cet automne

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Instauration d’une troisième zone de 40 km/h à Saint-Amable cet automne
Ce projet fait suite aux recommandations du comité de prévention et de sécurité municipale à la suite, entre autres, de plaintes de citoyens concernant la vitesse excessive des véhicules dans plusieurs secteurs.

Dans le but d’accroître la sécurité de ses citoyens, la Municipalité de Saint-Amable procèdera cet automne à l’instauration d’une troisième zone à 40 km/h dans les rues résidentielles du quadrilatère formé par les rues Principale, Rémi, Éthel et Saint-Joseph.
Ce projet fait suite aux recommandations du comité de prévention et de sécurité municipale à la suite de plaintes de citoyens concernant la vitesse excessive des véhicules dans plusieurs secteurs, aux mesures de vitesse effectuées dans les rues et aussi en prenant en considération les statistiques favorables liées à la création de zones de 40 km/h dans les quartiers résidentiels.
De plus, la Municipalité a fait savoir que cette nouvelle phase vise à officialiser la réglementation existante par l’implantation ou le retrait de panneaux de signalisation selon les normes en vigueur du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET), du Code de la sécurité routière et de la Politique municipale de gestion de la circulation.
Il est à noter que le déploiement de cette troisième phase sera accompagné d’une campagne d’information et de sensibilisation véhiculées par trois slogans successifs, soit « Ici, on vit à 40 km/h », « Ralentissez, vous êtes surveillés » et « Ici, on sourit à la vie ».
À ce sujet, il est toutefois important de savoir que le ministère des Transports du Québec a mené plusieurs études sur la question au cours de la dernière décennie et il a produit en 2015 un guide à l’intention des municipalités concernant la gestion de la vitesse en milieu urbain. « Si aucune autre mesure, que ce soit un aménagement ou un contrôle policier, ne s’ajoute au changement du panneau de limite de vitesse, les vitesses pratiquées ne changent pas de façon significative », peut-on notamment y lire.
On précise également dans le document : « Si les conducteurs considèrent comme inappropriée ou irréaliste une limite de vitesse sur une rue donnée, ils seront portés à douter de la validité d’une limite de vitesse identique et pleinement justifiée sur une rue voisine ».

Partager cet article