Marguerite D

Un banc de l’amitié à l’école Paul-VI

Ville de Boucherville
Un banc de l’amitié à l’école Paul-VI
Charlie Ann Boutet, instigatrice du banc de l’amitié à l’école Paul-VI.

L’école Paul-VI a inauguré le 19 juin dernier son banc de l’amitié en présence de Jean Martel, maire de Boucherville, d’Hélène Roberge, présidente de la Commission scolaire des Patriotes, du personnel de l’école et de l’ensemble des élèves. La Ville de Boucherville est fière d’avoir participé à l’achat du banc de l’amitié et remercie la jeune Charlie Ann Boutet pour son initiative dans ce projet qui contribue à mettre fin au harcèlement chez les jeunes et souhaite que d’autres écoles emboîtent le pas.

C’est dans le cadre de la consultation budgétaire pour l’année 2018 que Charlie Ann Boutet a présenté à la Ville de Boucherville son projet de banc de l’amitié. L’élève de l’école Paul-VI, alors âgée de 8 ans, désirait offrir aux élèves de son école un lieu favorisant les échanges et l’entraide. Charlie Ann a voulu initier un projet rassembleur pour mettre fin au harcèlement dans son école. La Ville de Boucherville a accueilli favorablement le projet et a subventionné l’achat du banc de l’amitié pour l’école Paul-VI. « Personne ne devrait être victime de harcèlement dans son milieu de vie et le projet du banc de l’amitié est une belle action pour contrer l’intimidation dans le milieu scolaire. Je tiens à saluer l’initiative de Charlie Ann et la Ville de Boucherville est fière d’avoir participé à la réalisation de ce projet à l’école Paul-VI », a mentionné Jean Martel, maire de la Ville de Boucherville.

Après avoir été victime d’intimidation, Charlie Ann a voulu empêcher les autres enfants de subir le même sort. « Personne ne devrait être le bouc émissaire des autres. Surtout pas des enfants comme moi. Alors quand ma maman m’a parlé de ce projet, j’ai tout de suite voulu avoir un banc de l’amitié à l’école Paul-VI. Un banc de l’amitié, c’est un banc où l’on échange, où l’on peut se sentir écouté et en sécurité. Il permet aux autres de savoir qu’on se sent seul et qu’on a besoin de se confier ou simplement de quelqu’un avec qui jouer. Le banc de l’amitié, c’est ma façon de contribuer à mettre fin au harcèlement et à l’isolement. Il nous donne du courage pour se confier, et en donne aux autres pour venir vers nous. Je veux vraiment remercier la Ville de Boucherville et monsieur le maire Jean Martel d’avoir entendu ma demande et d’avoir contribué en finançant le banc de l’amitié », de mentionner Charlie Ann Boutet, 10 ans.

Banc de l’amitié

L’idée du banc de l’amitié tient ses origines de l’Europe, plus précisément de l’Allemagne. En 2013, l’idée fait son chemin et migre en Pennsylvanie, où un jeune garçon, soucieux du sort de ses camarades mis à l’écart, décide d’entreprendre ce projet. Il demande au directeur de son école d’installer un Buddy Bench pour faciliter l’intégration de ses camarades. Depuis, plusieurs établissements scolaires à travers l’Amérique du Nord installent des Buddy Bench ou bancs de l’amitié dans le but de favoriser la socialisation, le dialogue, les interactions et l’entraide.

Le principe est simple : les enfants qui se sentent seuls peuvent s’asseoir sur ce banc pour démontrer à leurs camarades qu’ils aimeraient avoir de la compagnie. D’autres enfants pourront les rejoindre pour jouer, les écouter ou les réconforter. Le banc de l’amitié est un projet ludique qui contribue à contrer l’intimidation dans le milieu scolaire et qui s’inscrit dans une vision pour familiariser les enfants avec la compassion, la compréhension, l’empathie et la gentillesse.

Cette initiative est grandement saluée par la Ville de Boucherville qui remercie Charlie Ann Boutet, qui entamera sa 5e année à l’école Les Trois Saisons.

Partager cet article