Agab Rembourser votre achat

550 000 $ de la Caisse Desjardins des Patriotes pour contrer la pénurie de main-d’œuvre et aider les entreprises à profiter davantage du commerce électronique

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
550 000 $ de la Caisse Desjardins des Patriotes pour contrer la pénurie de main-d’œuvre et aider les entreprises à profiter davantage du commerce électronique
Ces deux projets sont le fruit d’une concertation régionale étroite entre la Caisse Desjardins des Patriotes, la MRC de Marguerite-D'Youville, les maires, le ministère de l’Économie et de l’Innovation, ainsi qu’Emploi Québec. (Photo : MRC)
Le comité consultatif en main-d’œuvre : Sylvain Laferrière, Emploi Québec; Mylène Castonguay, Jessica Campeau, L’Orienthèque; Jessie Belleville, Carrefour jeunesse-emploi Marguerite-D’Youville; Michel Poirier, MRC de Marguerite-D’Youville; Maud Allaire, présidente du comité consultatif en main-d’œuvre et mairesse de Contrecœur; Julie-Anne Boudreault, Cégep de Sorel-Tracy; Francine Landry, Intégration Compétences; Nicholas Imonti, Centre de formation professionnelle des Patriotes; Nadège Pucar, Emploi Québec.

Le Québec connaît une pénurie de main-d’œuvre sans précédent et la région est également affectée par ce problème qui touche directement les entreprises du territoire. En parallèle avec cette problématique, les entrepreneurs doivent aussi s’adapter à un environnement en constante évolution, notamment en ce qui concerne les nombreuses possibilités qu’offre le commerce électronique. Il est à noter qu’une récente contribution financière de 550 000 $ de la Caisse Desjardins des Patriotes à la MRC de Marguerite-D’Youville permettra de concrétiser deux projets qui aideront les entreprises de la région à faciliter le recrutement et à augmenter leurs ventes en ligne.
Le directeur adjoint de la Caisse Desjardins des Patriotes, Alain Bergeron, a expliqué que ce soutien est rendu possible grâce au Fonds de 100 M$ du Mouvement Desjardins mis en place pour soutenir le développement socioéconomique des régions. Ce montant de 550 000 $ complète le montage financier de 1,5 M$ nécessaire pour réaliser ces deux projets qui bénéficieront aux entreprises de la région au cours des trois prochaines années, alors que la MRC de Marguerite-D’Youville, le ministère de l’Économie et de l’Innovation, ainsi qu’Emploi Québec apportent également leur contribution.
Concertation régionale
Le projet en main-d’œuvre est le fruit d’une concertation régionale étroite et il permettra aux entreprises d’obtenir de l’accompagnement, de la formation et de l’aide au niveau du recrutement de main-d’œuvre. Une ressource sera à la disposition des entrepreneurs pour les accompagner, en collaboration avec tous les organismes de la région qui offrent des services reliés dans ce domaine (www.margueritedyouville.ca/emploi).
Aussi, un programme de formation et de coaching en gestion prévisionnelle de la main-d’œuvre et des compétences permettra aux entreprises d’augmenter leur productivité en améliorant la gestion de leurs ressources humaines. De plus, des activités et des campagnes promotionnelles seront réalisées au cours des trois prochaines années pour mieux faire connaître les emplois de qualité qui sont disponibles dans la région.
Le comité consultatif en main-d’œuvre de la MRC de Marguerite-D’Youville a été formé à cette fin et il sera présidé par la mairesse de Contrecœur, Maud Allaire. « Nous allons nous assurer que l’ensemble des acteurs de la région qui aident les entreprises à recruter, retenir et développer la main-d’œuvre travaillera dorénavant en concertation dans le but d’améliorer l’aide offerte aux entreprises de la région. »
Au sein de ce comité, on retrouvera des représentants d’Emploi Québec, de L’Orienthèque, du Carrefour jeunesse-emploi Marguerite-D’Youville, de la MRC, du Cégep de Sorel-Tracy, d’Intégration Compétences et du Centre de formation professionnelle des Patriotes. Les responsables du projet en main-d’œuvre estiment qu’il permettra de créer et maintenir l’équivalent de 500 emplois et d’avoir un impact direct sur plus de 300 entreprises.
Multiplier les ventes en ligne
De son côté, le projet en commerce électronique aidera autant les entreprises manufacturières que les commerçants à mieux se positionner pour augmenter leurs ventes en ligne, un domaine qui représente un énorme marché en pleine croissance (www.margueritedyouville.ca/ecommerce).
Les entrepreneurs obtiendront de l’accompagnement pour évaluer leur potentiel de ventes en ligne ainsi que de la formation pour améliorer leur expertise et leur compréhension de la logistique reliée au commerce électronique. Aussi, des campagnes promotionnelles permettront de promouvoir les produits québécois vendus dans les boutiques en ligne des commerces de la région.
Les responsables de ce projet de commerce électronique estiment qu’il permettra globalement de créer et maintenir l’équivalent de 120 emplois auprès de 60 entreprises, qui vont en moyenne doubler leurs ventes en ligne.
« Grâce à la contribution de 550 000 $ de Desjardins, nous souhaitons promouvoir nos entrepreneurs et générer de la richesse dans notre région, mais pas juste de la richesse en termes de dollars, mais aussi au niveau de la qualité de vie. Nous aimerions aussi que ces projets servent d’exemples et inspirent d’autres régions à ce chapitre », de conclure le directeur général de la Caisse Desjardins des Patriotes, Alain Bergeron.

Partager cet article