acheter local

Le mégaprojet de 175 M$ devra à nouveau être présenté à la population de Sainte-Julie

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Le mégaprojet de 175 M$ devra à nouveau être présenté à la population de Sainte-Julie
Au terme de la soirée d’information publique du 10 juin dernier, la Ville a rappelé que le projet sera « amélioré pour tenir compte des commentaires reçus ».

L’annonce du mégaprojet de 175 millions de dollars, Destination Sainte-Julie, continue de susciter de nombreux commentaires de la part des citoyens et une soirée d’information publique à ce sujet a eu lieu le lundi 10 juin dernier. Au terme de l’exercice, la Ville a rappelé que le projet sera « amélioré pour tenir compte des commentaires reçus ».
Rappelons dans ce dossier que le centre commercial Aux portes de la cité sera démoli au cours des prochains mois pour faire place à un complexe qui comprendra notamment plus de 630 unités résidentielles ainsi que 194 unités de soins en ressource intermédiaire pour des bénéficiaires en perte d’autonomie ou lourdement handicapés. Il est à noter que plus de 80% des commerces actuellement en place poursuivront leurs activités dans le nouveau projet.
Le complexe de six bâtiments du promoteur, Habitations Trigone, sera construit au-dessus d’un stationnement souterrain de deux étages et l’on y retrouvera des logements, commerces et services de santé gouvernementaux de type ressource intermédiaire, en plus d’une place publique où seront présentés divers événements ouverts à toute la population.
Lors de la soirée d’information à laquelle prenait notamment part le conseil municipal de Sainte-Julie ainsi que le président d’Habitations Trigone, Patrice St-Pierre, et son équipe, on a rappelé que deux études de circulation ont été effectuées pour déterminer les impacts du projet, soit une pour le compte du promoteur et une étude indépendante menée par la firme WSP à la demande de la Ville.
Ajustements pour assurer la fluidité
Dans la première étude, on indique que plusieurs accès du site seront traités avec transpondeurs (entrées/sorties planifiées); qu’il y aurait un programme de 15 véhicules en autopartage; que la proximité de la station de transports collectifs, entre autres, permet aisément les déplacements actifs et que le projet n’entraînerait aucune congestion supplémentaire dans la ville.
Pour sa part, l’étude de circulation indépendante de WSP a effectué des simulations des heures de pointe en tenant compte de tous les développements actuels et futurs dans le secteur et les responsables concluent que le réseau routier local est apte à recevoir ces débits, mais des ajustements doivent être effectués pour assurer la fluidité.
Parmi ces ajustements, on compte la révision des assignations des mouvements sur certaines voies ainsi que la programmation des feux de circulation du secteur à l’étude. On suggère également l’ajout d’aménagements favorisant l’accès à pied ou à vélo comme le prolongement du trottoir du côté ouest de la rue de Murano jusqu’au carrefour giratoire; l’implantation d’une traverse piétonne en saillie et surélevée sur la rue de Murano, entre le Maxi et la résidence de personnes âgées; ainsi que la construction d’une piste multifonctionnelle au nord du boulevard Armand-Frappier.
Le promoteur a rappelé que la phase 1 du projet qui prévoit la construction du stationnement souterrain et du bâtiment accueillant les unités de soin devrait débuter en 2019 et durer un peu plus d’un an. Par la suite, les deux autres phases seront réalisées entre 2020 et 2022.
À nouveau présenté à la population
Dans son message adressé aux citoyens, envoyé il y a quelques jours, et sur le site Internet de la Ville, la mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy, a rappelé qu’une rencontre de suivi aura lieu avec le promoteur à la suite de cette soirée d’information afin de revenir sur les commentaires reçus et ajuster le projet en conséquence, dans la mesure du possible. « Dans tous les cas, il est absolument certain que des améliorations seront apportées au projet initial », est-il indiqué sur le site. Après cette rencontre avec le promoteur, le projet sera de nouveau présenté au conseil municipal et à l’ensemble de la population.
Dans son message, la mairesse a ajouté que la Ville tient à réaliser un projet à cet endroit, car il permettra de revitaliser ce secteur « qui en avait besoin, d’augmenter l’offre de logements à Sainte-Julie, d’améliorer l’offre commerciale et de développer adéquatement cette zone identifiée comme un TOD (Transit Oriented Development), sans compter le fait qu’on y retrouvera des services de santé de type ressource intermédiaire ».
Puisque ce projet nécessite des amendements aux règlementations relatives à l’urbanisme, la mairesse a rappelé que le conseil municipal devra adopter le premier de deux projets de règlement lors d’une assemblée publique. La Ville a indiqué qu’elle ne procédera pas à cette étape pendant la période de vacances estivales, et ce, pour permettre aux citoyens de pouvoir suivre le dossier et participer aux consultations.
Il est à noter en terminant qu’une pétition circule présentement sur les réseaux sociaux, Dites non au projet de 10 étages du nouveau projet District Sainte-Julie (www.change.org/p/isabelle-gauthier-dites-non-au-projet-10-étages-du-nouveau-district-ste-julie) et, au moment d’aller sous presse, le 13 juin dernier, elle avait recueilli 145 signatures.

Partager cet article