acheter local

La Fadoq à l’écoute des mystères de l’audition

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
La Fadoq à l’écoute des mystères de l’audition
Isabelle Grimard et Lorraine Deguise, respectivement vice-présidente et administratrice de la Fadoq Boucherville, les audioprothésistes Michael Premy, Rachel Richard et Virginie Daoust.

Une trentaine de personnes ont participé à une journée de sensibilisation sur les problèmes de l’audition organisée par le Club FADOQ (Fédération de l’âge d’or du Québec) de Boucherville et la clinique auditive Auditio. Cette activité se tenait le 2 mai dernier en vue de la Journée nationale de l’audition prévue le 7 mai.
Au menu de cette journée, une pièce de théâtre. Mettant en vedette des membres du club et mise en scène par Michel Gendreau, elle abordait de façon créative les subtilités de l’audition au quotidien. De plus, sous forme d’ateliers, les audioprothésistes ont informé les participants sur les problèmes liés à la perte auditive qui généralement commence autour de 65 ans. Ils ont notamment rappelé l’importance d’intervenir tôt pour éviter que les dommages ne soient irréversibles. Plus on attend, ont-ils expliqué, et plus la compréhension de la parole se détériore, puisque le cerveau est privé d’information auditive. Le nerf auditif s’atrophie, et les dommages sont alors irréversibles. L’appareillage auditif peut ainsi ne pas être aussi efficace qu’il devrait l’être.
Plusieurs études scientifiques ont démontré qu’une perte auditive peut avoir d’autres conséquences très importantes puisqu’elle peut engendrer l’isolement social, un déclin cognitif et même la maladie d’Alzheimer, ont-ils par ailleurs mentionné.
Depuis maintenant trois ans que le Club FADOQ Boucherville tient une journée de l’audition. Elle permet aussi aux participants de bénéficier d’un examen gratuit de dépistage de problèmes auditifs.

Partager cet article