acheter local

Sainte-Julie demande une modification des plans pour créer un accès direct à la station Rive-Sud du REM

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Sainte-Julie demande une modification des plans pour créer un accès direct à la station Rive-Sud du REM
Les élus ont autorisé la conclusion d’une entente avec Saint-Amable relativement à l’achat d’un drone destiné aux opérations de sauvetage terrestre en milieu isolé. (Photo : iStock)

Voici un résumé de l’assemblée publique tenue le mardi 9 avril dernier à l’hôtel de ville de Sainte-Julie.
• Le conseil a demandé à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) Infra de modifier ses plans pour créer un accès direct à la station Rive-Sud du Réseau express métropolitain (REM), notamment pour les autobus provenant de Sainte-Julie et de plusieurs municipalités de la Rive-Sud afin de présenter une solution adéquate et viable.
• Les élus ont autorisé la conclusion d’une entente avec la Municipalité de Saint-Amable relativement à l’achat commun et à la gestion d’un drone destiné aux opérations de sauvetage terrestre en milieu isolé.
• La Ville a proclamé le 8 mai à titre de Journée mondiale de la Croix-Rouge. Elle a remercié par la même occasion tous les bénévoles qui consacrent du temps à aider des personnes vulnérables tant à Sainte-Julie que partout ailleurs au Canada. Elle rendra hommage à ces bénévoles en hissant le drapeau de la Croix-Rouge au quatrième mât de l’hôtel de ville le 8 mai prochain. De plus, le conseil a aussi proclamé la semaine du 5 au 11 mai à titre de Semaine de la sécurité civile et invité les Julievillois à préparer leur plan d’urgence familial.
• Les élus ont nommé la conseillère Amélie Poirier mairesse suppléante pour les mois de mai, juin et juillet prochains.
• Le conseil a autorisé la greffière ou la greffière adjointe à présenter, au nom de la Ville, une demande d’enregistrement du tartan confectionné par des tisserandes du Cercle des fermières de Sainte-Julie auprès de The Scottish Register of Tartans.
Signalisation
• La Municipalité a demandé au ministère des Transports du Québec d’interdire tout dépassement sur la montée Sainte-Julie entre la limite de la Ville de Varennes et le chemin de Touraine, en plus d’interdire tout dépassement et de réduire la vitesse permise à 70 km/h sur la montée des Quarante-Deux (route 229).
• À la suite de recommandations formulées par le Comité de la sécurité publique, le conseil a accepté d’implanter une zone d’arrêt interdit sur la rue Savaria entre la rue Blain et la montée Sainte-Julie; d’instaurer une zone de stationnement interdit du 1er avril au 30 novembre sur la rue Lamoureux; d’ajouter des feux pour piétons à l’intersection de la rue Jacquelin Beaulieu et du chemin du Fer-à-Cheval.
• Les élus ont nommé Marc Tremblay à titre de directeur du Service de sécurité incendie à compter du 1er juin prochain à la suite du départ à la retraite du directeur du Service de sécurité incendie, Daniel Perron, qui prendra bientôt sa retraite. Figure bien connue dans le domaine de la sécurité incendie, M. Perron est impliqué depuis plusieurs années au sein de l’Association des chefs en sécurité incendie du Québec et de l’Association canadienne des chefs pompiers.
• Le conseil a accordé une partie du contrat concernant les travaux de construction d’infrastructures urbaines sur la rue des Bâtisseurs, conjointement avec le promoteur Le Sanctuaire de la Vallée du Richelieu, à l’entreprise Bricon, pour un montant de 1 596 198,84$.
• La Ville a aussi donné une partie du contrat concernant les travaux de construction d’infrastructures urbaines sur les rues St-Pierre et Williams, conjointement avec le promoteur Maisons Pépin, à l’entreprise Bricon pour un montant de 427 352,38 $
• Le conseil a autorisé la démolition des résidences situées au 501, avenue Jules-Choquet, 947, montée Sainte-Julie et 759, chemin du Fer-à-Cheval, le tout conditionnellement au respect de l’article 11.1 « Délai d’appel » du Règlement 1165 relatif à la démolition d’immeubles sur son territoire.
Environnement
• Les élus acceptent que la Ville de Sainte-Julie endosse l’engagement du gouvernement du Canada aux termes de l’Accord de Paris de limiter à moins de deux degrés Celsius l’augmentation globale de la température et de poursuivre des efforts pour la limiter à 1,5 degré Celsius. La Municipalité participera aussi au programme Partenaires dans la protection du climat (PPC) et communiquera son engagement à franchir les cinq étapes dans le cadre de ce programme.
• Le conseil a appuyé une demande d’autorisation afin de permettre l’utilisation, à des fins autres que l’agriculture, soit pour la conception d’un labyrinthe de maïs, des lots sur la montée des Quarante-Deux. La Ville a accepté de présenter des demandes d’autorisation auprès de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) à cette fin et aussi pour permettre l’aliénation, le lotissement et l’utilisation à des fins autres que l’agriculture sur un lot de la rue Charlebois pour faciliter l’accès au parc des Étangs-Antoine-Charlebois.
(Mention de source: Ville de Sainte-Julie)

Partager cet article