Émilie Bierre a remporté l’« Oscar » canadien de la meilleure interprétation dans un premier rôle féminin!

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Émilie Bierre a remporté l’« Oscar » canadien de la meilleure interprétation dans un premier rôle féminin!
« Merci à toute ma famille, mes amis, mon entourage pour ce support plus que nécessaire. Vous me permettez de garder les pieds sur terre tout en réalisant mon rêve de petite fille! » (Photo : Nathan Denette)

La cérémonie des « Oscars » au pays se tenait le 31 mars dernier alors que se déroulait le gala des prix Écrans canadiens récompensant les meilleures œuvres en cinéma et télévision. Le film Une colonie, réalisé par Geneviève Dulude-De Celles, a remporté le trophée du meilleur film canadien de l’année, tandis qu’Émilie Bierre, 14 ans seulement, de Sainte-Julie, a remporté l’« Oscar » de la meilleure interprétation dans un premier rôle féminin!
La jeune actrice Émilie Bierre est bien connue du grand public puisqu’elle a joué dès l’âge de 8 ans le rôle de Florence, la fille de Martin Matte dans la télésérie Les beaux malaises.
Dans le film Une colonie, elle tient le rôle principal de Mylia, une enfant timide et farouche de 12 ans qui s’apprête à quitter sa campagne natale pour la grande école. À la recherche de repères dans ce nouvel environnement, elle se lie d’amitié avec Jimmy, un jeune Autochtone marginal de la réserve voisine.
Il est à noter que quatre des actrices en nomination dans la catégorie Meilleure interprétation féminine dans un premier rôle venaient du Québec. Pour sa part, Karine Vanasse a gagné l’un des premiers prix de la soirée à titre de meilleure actrice pour la série en anglais Cardinal, diffusée sur les ondes de CTV.
Un autre prix à…Hollywood!
« Oh my god! Que d’émotions! », a écrit la jeune Émilie sur sa page Facebook au lendemain de cette cérémonie qui avait lieu à Toronto. « La colonie toute entière est sur un petit nuage! Je les ai déjà remerciées dans mon discours improvisé hier soir, mais je tiens à le refaire. Premièrement, merci et félicitations à l’équipe toute entière du film pour votre merveilleux travail. Deuxièmement, un merci tout spécial pour chacun de mes « cast mates » (NDLR : compagnons de tournage) sans qui le film n’aurait jamais été le même : Jacob (Whiteduck-Lavoie), Irlande (Côté), merci pour tout, j’espère fortement vous garder dans ma vie très longtemps! »
« Troisièmement, merci aux formidables Colonelles : Sarah (Mannering, productrice de Colonelles Films), Fanny (Drew, également productrice), Geneviève (Dulude-De Celles, réalisatrice). Merci de m’avoir fait confiance en m’accordant le plaisir de donner vie au personnage de Mylia. Vous êtes réellement comme mes grandes sœurs, vous m’inspirez énormément et sachez que vous êtes « pognées » avec moi pour un petit bout! »
« Finalement, merci à toute ma famille, mes amis, mon entourage pour ce support plus que nécessaire. Vous me permettez de garder les pieds sur terre tout en réalisant mon rêve de petite fille! Merci beaucoup! »
Les honneurs commencent à s’accumuler pour la jeune actrice qui s’intéresse également à la réalisation puisqu’elle a été récompensée l’an dernier à… Hollywood! En effet, en juillet 2018, elle avait eu le grand plaisir de remporter un trophée aux prix » Young Artist « , une cérémonie qui souligne l’excellence des jeunes interprètes. L’adolescente québécoise avait gagné dans la catégorie de la meilleure actrice dans un rôle principal féminin pour une série télé, Jenny, diffusée à Unis TV, et qui raconte le combat d’une jeune fille de 13 ans atteinte de leucémie.
Rappelons en terminant qu’ayant déjà été victime d’intimidation à l’école, Émilie a décidé de contacter Jasmin Roy en 2013 afin de se rallier à sa cause pour lutter contre ce fléau en passant ce message aux victimes : « Vous n’êtes pas les seuls à en vivre. Ensemble, dénonçons! ». Émilie est alors devenue porte-parole pour la fondation Jasmin Roy-Sophie Desmarais et a été récompensée à KARV, l’anti gala 2015, en remportant le prix de « La fille la plus inspirante de tout l’univers! ».

Partager cet article