Les mots-croisés de La Relève

Denis Laflamme en route vers le sommet aux Championnats du monde en marche athlétique

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Denis Laflamme en route vers le sommet aux Championnats du monde en marche athlétique
Denis Laflamme, à l’avant-plan, court vers les Championnats du monde qui se tiendront en mars à Toruή, en Pologne.

Vous l’avez peut-être vu marcher très rapidement dans le secteur du parc Vincent-d’Indy, à Boucherville. Denis Laflamme est un adepte de la marche athlétique et c’est d’un bon pas qu’il se dirige vers les Championnats du monde qui se tiendront à Toruή, en Pologne, en mars prochain.
L’athlète de Boucherville a déjà à son compte deux participations à des championnats du monde, en plus d’avoir battu trois records canadiens en deux ans.
Tout récemment, soit le 19 janvier lors d’une compétition à Vaudreuil-Dorion, l’athlète de 65 ans a amélioré le record canadien établi il y a 35 ans par l’Ontarien Max Gould dans la catégorie des 65 à 69 ans. « J’ai arrêté le chrono à 15’27’’ alors que l’ancien record au 3000 mètres sur piste intérieure était de 16’03’’. Ça représente environ une seconde d’amélioration par année! », lance le marcheur athlétique qui voyait dans cet événement une sorte de répétition générale en vue des prochains Championnats du monde.
L’ingénieur maintenant à la retraite a une feuille de route impressionnante. Il a remporté aux Championnats du monde 2017 tenus en Corée du Sud une médaille de bronze au 3000 mètres sur piste en éclipsant du même coup le record québécois de Robert Marchand (17:47,21) par plus d’une minute et demie, arrêtant le chrono à 16:09,57. Il a également décroché une médaille d’argent au 10 km marche sur route dans la catégorie 60 à 64 ans. L’année suivante, lors des Championnats du monde en Espagne, il se classait au sixième rang au 5000 mètres sur piste, avec seulement 20 secondes de différence entre lui et le deuxième compétiteur. Au 10 km sur route, il arrivait ex aequo en cinquième position.
Il faut savoir, explique le double médaillé, que les épreuves de marche athlétique sont observées par au moins trois juges. Ils doivent s’assurer du respect des deux règlements, soit que le genou doit être complètement bloqué lorsque le talon touche le sol et qu’en tout temps, un pied doit être en contact avec le sol.
Denis Laflamme marche près de 42 km par semaine. Membre du Club Les Vainqueurs, il est coaché par Jocelyn Ruest et s’entraîne souvent avec Marcel Jobin, maintenant âgé de 76 ans, et qui a participé à quatre Jeux olympiques, soit ceux de Munich, Montréal, Moscou et Los Angeles.
Grand amateur d’activités extérieures, Denis Laflamme fait également environ 3000 km de vélo par année, et en hiver, du ski de fond. Avant de s’adonner à la marche athlétique, l’athlète a pratiqué la course à pied durant 39 ans, et pris part à autant de marathons. En 2016, il a troqué la course pour la marche athlétique en raison d’une blessure et d’une opération au genou. Il y a quelques jours, il est passé dans la catégorie 65 à 69 ans. Aux championnats mondiaux en Pologne, il vise un podium et, idéalement, une médaille d’or.

Partager cet article