Verchères 350

Le premier prix Florence-Junca-Adenot attribué à Gisèle Lacoste

Photo de Daniel Hart
Par Daniel Hart
Le premier prix Florence-Junca-Adenot attribué à Gisèle Lacoste
Gisèle Lacoste, récipiendaire du premier prix Florence-Junca-Adenot, entourée des conseillères municipales de Boucherville qui l'ont choisie.

La Ville de Boucherville vient d’honorer l’instigatrice de la Fondation Jeanne-Crevier, Gisèle Lacoste, en lui remettant le prix Florence-Junca-Adenot de l’Ordre du mérite. Mme Lacoste devient la première récipiendaire de cette nouvelle distinction réservée exclusivement à des Bouchervilloises ayant contribué au sentiment de fierté et d’appartenance à la municipalité par leurs réalisations ou accomplissements. Ce sont les conseillères municipales en poste à l’hôtel de ville qui l’ont choisie à la suite de la Journée internationale des femmes.
« Je suis très émue d’accepter ce prix; je le reçois avec beaucoup d’humilité », a soutenu la principale intéressée, visiblement touchée par cette attention à son égard. Gisèle Lacoste a été la première directrice du Centre d’hébergement Jeanne-Crevier. Durant son mandat, elle a réalisé que les ressources matérielles étaient insuffisantes. En 1987, elle a mis sur pied la Fondation Jeanne-Crevier dans le but d’amasser des fonds pour offrir aux usagers du centre une meilleure qualité de vie. Trente et un ans plus tard, cet organisme se porte très bien et joue un rôle de premier plan auprès des usagers du Centre d’hébergement Jeanne-Crevier. Depuis ses débuts, cet organisme a investi près de 2,3 millions de dollars amassés par le biais de diverses activités de financement et de dons. Mme Lacoste a quitté l’organisme de bienfaisance en 1998 et cédé sa place à ses successeurs.
Prix de reconnaissance
Par ailleurs, le conseil municipal a fait connaître les deux premières boursières d’un nouveau programme nommé Prix de reconnaissance en culture. Celui-ci s’adresse à des créateurs de toutes les disciplines artistiques : arts visuels, arts médiatiques, cinéma, danse, littérature, métiers d’art, musique et théâtre. Il consiste à reconnaître publiquement l’apport des créateurs et des organismes du milieu à la vitalité culturelle municipale et à soutenir les manifestations culturelles et l’émergence de projets novateurs.
À l’intérieur de ce programme, la Ville remet des « Bourses de reconnaissance » à des artistes, des auteurs, des collectifs ou des organismes culturels professionnels, toutes disciplines confondues, qui se sont illustrés dans les cinq dernières années et dont l’œuvre et le travail ont eu un impact significatif sur leur carrière ou ont contribué au dynamisme culturel ou au rayonnement de la municipalité. Les deux premières récipiendaires de ces bourses sont les artistes peintres Susan St-Laurent et Marie Hélène Pierre. Toutes deux ont chacune reçu 2500 $.
Susan St-Laurent expérimente des techniques à l’aide d’outils que sont l’iPad, l’ordinateur, la caméra numérique et la peinture acrylique. Elle transpose une influence de chaque technique sur les autres qu’elle utilise. Par exemple, la caméra lui permet de capter des textures qui l’inspirent à créer des œuvres sur ordinateur qui, à leur tour, l’amènent à peindre. Ce cycle ouvre de nouvelles avenues de recherche en matière de style, de composition et de couleur.
Quant à Marie Hélène Pierre, elle peint sur panneau de bois en utilisant une technique similaire à celle de l’aquarelle. Elle emploie également des superpositions de couches successives de différentes couleurs et densités. Elle tire son inspiration de la culture populaire, des travers du comportement humain ainsi que de la relation trouble entre la nature et l’homme. La proposition artistique de cette artiste est extrêmement forte, réfléchie et parfaitement maîtrisée.
« Nous sommes fiers de compter, au sein de notre communauté, des artistes de grand talent tels que vous qui font rayonner notre municipalité. Je vous encourage à continuer à vous investir dans votre art et à poursuivre sur cette voie de l’excellence », a mentionné le maire Jean Martel, lors de cette cérémonie de remise de prix.

 

De gauche à droite, la conseillère municipale Magalie Queval, les artistes peintres Susan St-Laurent et Marie Hélène Pierre de même que la conseillère municipale Josée Bissonnette.

 

Partager cet article