Les mots-croisés de La Relève

La Ville de Mortagne-au-Perche remet une sculpture en bois de Pierre Boucher

Photo de Daniel Hart
Par Daniel Hart
La Ville de Mortagne-au-Perche remet une sculpture en bois de Pierre Boucher
Charles Desmarteau, président de la commission des jumelages et personnificateur de l’un des quinze enfants de Pierre Boucher, François Desmarais, personnificateur de Pierre Boucher, Dominic Lévesque, conseiller municipal de Boucherville, Jacki Desouche, maire de la Ville de Mortagne-au-Perche, Jean Martel, maire de Boucherville, Françoise Guibert, maire-adjointe de la Ville de Mortagne-au-Perche, Jean Claude Lenoir, sénateur de Mortagne-au-Perche, Florence Junca-Adenot, présidente de la Corporation des fêtes 2017 de Boucherville.
Le sénateur Jean Claude Lenoir

Le seigneur Pierre Boucher, du moins sa représentation symbolique, trône désormais dans le hall d’entrée de la bibliothèque Montarville-Boucher-De La Bruère. La Ville de Mortagne-au-Perche, jumelée à Boucherville depuis 50 ans, vient d’offrir une sculpture en bois du célèbre personnage qui a marqué l’histoire en Nouvelle-France. L’oeuvre de l’artiste Pascal Poirier, maître artisan, est inspirée d’un tableau de Joseph Dynes. En incluant les recherches qui y ont été associées, elle a requis six mois de labeur.
Quelques dignitaires de Mortagne-au-Perche, accompagnés de visiteurs, étaient présents le 12 août dernier pour assister au dévoilement de cette magnifique statue de 1,80 mètre de hauteur en thuya géant ou cèdre rouge, installée sur une base en granit.
«C’est un moment émouvant, un des plus émouvants de la semaine : ce don est issu de la commission des échanges avec la Ville de Boucherville et la Ville de Mortagne-au-Perche. Le but de l’exercice, c’est qu’à la fin de l’année, personne ne puisse pas dire qui est Pierre Boucher», a déclaré la présidente de la Corporation des fêtes 2017, Florence Junca Adenot, visiblement heureuse de cet autre legs remis à la municipalité.
L’oeuvre, pesant plus de 200 kg, représente Pierre Boucher au moment où il a été anobli par le roi Louis XIV. Le personnage tient dans sa main gauche son livre intitulé «Histoire véritable et naturelle des mœurs et productions du pays de la Nouvelle-France vulgairement dite le Canada». Près de son pied droit se trouvent le blason et les armoiries de Boucherville de même que l’inscription de l’année 1667, en référence à l’année de fondation de la ville.
«Nous avons voulu marquer le 350e anniversaire de fondation de Boucherville en rappelant la mémoire d’un grand homme, Pierre Boucher», a soutenu le maire de Mortagne-au-Perche, Jacki Desouche. Au terme de son allocution, M. Desouche a remis à son homologue bouchervillois un cadeau précieux : les journaux contenant les originaux de tous les articles publiés à ce jour sur le jumelage depuis 1967 en plus d’un livre sur le parler percheron, une publication qui n’est plus en circulation.
Également présent à cette cérémonie d’inauguration, le sénateur Jean Claude Lenoir, ex-maire de Mortagne-au-Perche, a mentionné que les liens entre les villes jumelées étaient encore plus forts 50 ans après le début du jumelage. Au sujet du fondateur de Boucherville, il a ajouté : «Nous avons le devoir, nous Français, de faire perpétuer le rôle et la place de Pierre Boucher dans l’histoire.»
La cérémonie de dévoilement s’est également déroulée en présence du personnage de Pierre Boucher et de ses 15 enfants, tous en costume d’époque.

 

 

 

Partager cet article