Retour de la SuperQuête à Varennes!

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Retour de la SuperQuête à Varennes!

Du 26 au 28 septembre ainsi que les 4 et 5 octobre prochains

Il y a un proverbe arabe qui dit que si la montagne ne vient pas à toi, tu iras à la montagne, ce qui signifie d’une certaine façon qu’il ne faut pas attendre et rester passif devant un problème; il faut se retrousser les manches et aller de l’avant.

C’est ce qu’ont décidé de faire les responsables de la Fabrique de la paroisse Sainte-Anne de Varennes et la montagne en question s’apparente à une « montagne » de factures à assumer puisque, année après année, c’est près d’un demi-million de dollar qui est nécessaire au bon fonctionnement de la paroisse, dont près de 40 000 $ par année seulement pour le chauffage et l’éclairage de la basilique.

À l’instar des autres Fabriques à travers le Québec, Varennes doit faire face aux différentes hausses de tarifs et dépenses encourues, dans un contexte de lente désaffections des fidèles dans les églises, ce qui est loin d’être évident…

Parfois les prières ne suffisent plus et il faut faire appel à un autre proverbe, plus connu celui-la : Aide-toi et le Ciel t’aidera! Et c’est ainsi que les bénévoles iront vers la population dans le but d’amasser 25 000 dollars à cette fin. Cette grande campagne débutera le week-end du 25, 26 et 27 septembre au marché IGA extra ainsi qu’aux Galeries de Varennes. Elle se poursuivra ensuite à la basilique lors des célébrations qui se dérouleront les 4 et 5 octobre prochains.

Au cœur des Varennois

« Pourquoi parle-t-on de SuperQuête? On l’appelle quête parce que c’est le nom populaire que l’on donne chaque semaine à l’offrande faite par les participants à la célébration dominicale. Et on l’appelle Super parce qu’on croit qu’elle sera exceptionnelle, remarquable et qu’elle nous permettra de combler notre déficit. Et surtout parce qu’elle se rejoindra plusieurs Varennois », explique par voie de communiqué le gérant administratif de la paroisse, Sylvain Bolduc.

« La SuperQuête vise à boucler le budget d’opérations pour l’année 2014 de la paroisse Sainte-Anne. Elle servira à payer les dépenses courantes : électricité, chauffage, assurances, etc, et ainsi maintenir les services auxquels les Varennois sont habitués, que ce soit à l’occasion d’un baptême, d’un mariage, d’une confirmation ou de funérailles, ou encore plus simplement, lors d’un moment de recueillement et de paix intérieure qu’ils s’offrent à l’intérieur de leur basilique. Elle contribuera aussi à couvrir des dépenses exceptionnelles: réparation de gicleurs, restauration du calvaire, etc. »

Le thème de cette campagne spéciale est: « Ma basilique j’y viens, ma basilique j’y tiens! », parce que les responsables de la Fabrique croient sincèrement qu’elle est au cœur de la ville mais surtout qu’elle est dans le cœur des gens. Si les paroissiens viennent moins qu’avant à la basilique, ils sont persuadés qu’il y a encore un lien fort qui les tient attachés à elle…

 

 

 

Partager cet article