Les mots-croisés de La Relève

145 nouvelles places à contribution réduite en service de garde dans la MRC

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
145 nouvelles places à contribution réduite en service de garde dans la MRC

Le 12 novembre dernier, la ministre de la Famille, Nicole Léger, a annoncé la création de 28 000 nouvelles places à contribution réduite au réseau des services de garde du Québec, d’ici 2016. Pour la seule région de la Montérégie, ce sont 3 741 nouvelles places qui s’ajoutent à celles déjà existantes.

La ministre a expliqué que la réalisation de ces 28 000 places se fera en deux phases distinctes. La première consiste à autoriser dès maintenant la création de 13 000 nouvelles places, alors que les projets retenus à l’intérieur de cette première phase font suite à l’appel de projet lancé l’année dernière. Ceux-ci auraient tous été recommandés par les comités consultatifs régionaux.

Dans la région, ce premier volet se traduira par la création de 145 nouvelles places à contribution réduite en service de garde à Saint-Amable, à Varennes et à Verchères. Ainsi, le projet de 80 places présenté par le CPE La Passerelle de Saint-Amable a été retenu et devrait voir le jour d’ici 2015.

Celui de 62 places du Centre de la petite enfance Petit à Petit à Verchères a aussi été sélectionné et il se concrétiserait d’ici 2013, alors qu’un projet de trois places au CPE Les Ateliers de la Maison bleue à Varennes figure aussi dans les choix et il devrait voir le jour d’ici l’an prochain.

« Dans un deuxième temps, le gouvernement lancera dès février prochain un nouvel appel de projets pour la création de 15 000 places supplémentaires à contribution réduite. Les projets devront être soumis avant la fin juin 2013. Les 22 comités consultatifs régionaux procéderont à l’analyse des projets reçus et recommanderont ceux qui correspondent le mieux aux besoins du milieu. Ces 28 000 nouvelles places seront toutes disponibles d’ici quatre ans », a fait savoir la ministre par voie de communiqué.

La première ministre du Québec, Pauline Marois, était présente à la conférence de presse et elle a précisé les intentions de son gouvernement : « Je suis particulièrement fière de confirmer que le gouvernement tient son engagement de compléter le réseau de services de garde à 7 dollars d’ici quatre ans. Notre objectif est que, d’ici la fin de 2016, chaque famille désirant que son enfant fréquente un service de garde puisse le faire. Ce sera enfin : un enfant, une place ».

 

 

 

 

 

Partager cet article