Les mots-croisés de La Relève

Les trois «f» à Sainte-Julie: Famille, finances et…futur!

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Les trois «f» à Sainte-Julie: Famille, finances et…futur!

Bilan à un an des élections municipales

Comme elle le fait chaque année au mois de novembre, la mairesse de Sainte-Julie sort son dossier « Suivi conseil » et dresse le bilan des réalisations des élus avec les engagements pris lors des dernières élections municipales en 2009. Cette discipline lui permet de constater si la trajectoire est bonne ou si des correctifs s’imposent.

Cette habitude indique également que Suzanne Roy a bien l’intention de se représenter devant la population, dans un an. Toutefois, l’idée d’être à nouveau candidate à la mairie n’était pas un automatisme et elle a entrepris une réflexion au cours de ce mandat.

« Il me faut des défis, il faut que ce soit stimulant et il y en a un défi qui me tient particulièrement à cœur, c’est que Sainte-Julie soit un milieu de vie encore plus intéressant », explique la mairesse.

« Nous avons accompli beaucoup de travail pour améliorer les infrastructures depuis quelques années et le défi que je vois, c’est de travailler à l’amélioration de ce que j’appellerais la vie interne de la municipalité. Par exemple, je voudrais que le Vieux-Village soit encore plus animé, que ce soit un endroit où l’on se promène, où l’on prend un café, où l’on fait des découvertes et où le patrimoine de la ville soit mis encore plus en évidence. »

Ville de la famille

Plusieurs dossiers sont particulièrement satisfaisants à ses yeux. « Quand j’ai décidé d’œuvrer en politique, j’étais animée par deux grands objectifs. Le premier, c’était de faire de Sainte-Julie la ville de la famille par excellence. Le deuxième touchait à l’administration municipale. Pour les citoyens, la Ville, c’est gros. Pour demander une information, faire une requête, s’inscrire à une activité, etc., les gens voyaient ça comme étant lourd et compliqué. Je voulais travailler à faire en sorte que l’hôtel de ville soit la maison du citoyen », explique Mme Roy qui a notamment transformé une partie de l’édifice municipal pour accentuer l’approche client dans les services offerts.

Au chapitre des finances, elle s’est particulièrement réjouie des trois derniers profils financiers du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire du Québec (MAMROT) qu’elle qualifie « d’excellents ». En trois ans, le ratio d’endettement est passé de 1,93 % en 2009 à 1,42 % en 2011. En ce qui concerne l’endettement net à long terme, il s’élevait à 45,06 millions de dollars en 2009 et il est descendu à 42,93 millions de dollars en 2011.

« J’ai toujours cru qu’on doit gérer une ville comme on gère un budget personnel. Oui nous pouvons entreprendre des investissements, mais dans la mesure de nos moyens », précise la mairesse dont l’administration essaie dans la mesure du possible de mettre le plus d’argent en réserve dans un projet afin de faire baisser au minimum la portion qui sera financée par règlement d’emprunt.

Bien sûr, dans un bilan, tout n’est pas rose et il y a des points que l’on veut améliorer. « C’est certain qu’on souhaite un déblocage au chapitre du stationnement incitatif et nous sommes en demande de subvention pour l’ajout d’une troisième glace à Sainte-Julie, tout comme il y a certains investissements que l’on comptait faire qui sont en attente afin de régler la problématique d’évacuation des eaux pluviales sur la rue Thomas-Chapais », explique-t-elle.

Quant à son quatrième bilan qu’elle dressera dans un an, ce sera au tour de la population de Sainte-Julie de se prononcer à savoir s’il répond aux exigences des citoyens.

 

D’autres réalisations

• Rénovation de la caserne incendie

• Lancement de la Fête au Vieux-Village

• Élaboration de plan pour l’amélioration des infrastructures et des entrées du Vieux-Village

• Adoption du 40 km/h

• Reconstruction du viaduc A-20 (14 semaines au lieu de 24)

• Finaliste prix du MAMROT pour la méthode proposée et les mesures de mitigation dans le cadre des travaux de reconstruction du viaduc

• Reconfiguration de l’intersection Armand-Frappier et Fer-à-Cheval

• Obtention d’une nouvelle bretelle d’accès pour l’autoroute 20

• Réception de plusieurs prix pour le Taxi 12-17

• Ligne ACCÈS (vers le Cégep de Saint-Hyacinthe)

• Mise en place de nouveaux circuits et horaires d’autobus

• Construction d’un lien cyclable chemin du Fer-à-Cheval – rang des Vingt-Cinq

• Participation de la Ville au nouveau pavage de la route 229 pour y aménager des bandes cyclables

• Protection de 12 hectares boisés dans le mont Saint-Bruno

• Offre de nouveaux services en ligne (plaintes et requêtes, rôle d’évaluation, catalogue de la bibliothèque, inscriptions, etc.)

• Travail en concertation avec le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) et le Groupe de médecine de famille (GMF), ce qui a mené depuis 2009 à l’ajout de deux médecins et d’une infirmière praticienne

• Obtention de la certification Quatre fleurons

• Ouverture d’un nouvel écocentre dans la région

• Création d’un poste d’inspecteur en environnement

• Mise sur pied d’un comité de citoyens concernant la carrière

• Mise en place du Conseil sans papier

• Instauration de la Carte loisirs

• Aménagement d’un terrain de soccer/football synthétique

• Élue Ville du bonheur trois fois (dont deux depuis le début de ce mandat)

• Devenue l’une des trois premières « Municipalité amie des enfants »

• En voie de devenir une « Municipalité amie des aînés »

• Achat et installation d’appareils défibrillateurs dans tous les édifices municipaux

 

 

Partager cet article