La Ville de Boucherville se prononcera sur le projet de réhabilitation de l’ex-carrière Landreville le 5 mai

La Ville de Boucherville se prononcera sur le projet de réhabilitation de l’ex-carrière Landreville le 5 mai

La Ville de Boucherville entend faire connaître le 5 mai quelle position elle prendra au sujet du projet de réhabilitation de l’ancienne carrière Landreville par la compagnie Sanexen. Une rencontre entre l’entreprise et des représentants de la municipalité s’est tenue, comme prévu, le 23 avril dernier. Les responsables municipaux se sont familiarisés avec les nombreux aspects techniques associés à ce dossier d’envergure. Du même coup, la firme a répondu aux diverses questions soulevées par la Ville.
Bon nombre de citoyens du secteur concerné ont communiqué avec les autorités municipales afin d’exprimer leurs préoccupations face à ces travaux qui s’étendront sur une période de sept ans. L’imposant volume de camions qui circuleront près de chez eux les inquiète. Il est question du passage de 10 à 12 véhicules lourds à l’heure, les jours de semaine, pour une durée de sept ans. Les camionneurs emprunteraient la rue de Montbrun à l’arrivée et utiliseraient le chemin d’Anjou à la sortie du site. La compagnie a pensé proposer deux chemins alternatifs mais rien n’est encore assuré de ce côté.
En 2015, des demandes en ce sens avaient été déposées au ministère du Développement durable et de l’Environnement et avaient été rejetées du revers de la main.
Pour l’heure, la Ville se penchera sur le dossier et examinera la situation. « Nous prendrons une décision en fonction des intérêts de la population et non du promoteur », a laissé savoir le maire Jean Martel. Un dossier à suivre …