Les ventes de propriétés résidentielles en hausse dans la région métropolitaine

Les ventes de propriétés résidentielles en hausse dans la région métropolitaine

Le marché immobilier demeure plutôt actif en ce printemps. Les résultats de la banque de données Centris indiquent qu’il s’est vendu 5432 propriétés dans le secteur résidentiel au mois d’avril dans la région de Montréal. Ce récent bilan mensuel affiche une augmentation de 10 % de transactions conclues par rapport à la même période l’an dernier. Il s’agit aussi du meilleur mois d’avril depuis huit ans, confirme la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) qui compile ces statistiques à tous les mois.
En tête de ce bilan positif se démarque la Rive-Sud, avec une hausse de 15%, suivi de la région de Saint-Jean-sur-Richelieu ( 13% ) et de Laval/Rive-Nord ( 12% ). Sur l’île de Montréal, on note un bond de 6 % des ventes.
En jetant un coup d’oeil sur les catégories de propriétés, un point ressort : la copropriété a une fois de plus fait flèche de tout bois, avec une croissance des transactions de 18 %. Pour ce qui est de la maison unifamiliale et du plex, ces segments ont bondi de 6 % au cours de cette même période. Autre donnée pertinente, le prix médian des maisons unifamiliales s’est établi à 317 000 $, soit 4 % de plus qu’un an plus tôt. Celui de la copropriété a atteint 245 350 $ ( +2% ) tandis que celui des plex se chiffre à 500 000 $ ( + 3% ).
Le mois dernier, 25 466 inscriptions résidentielles étaient répertoriées dans le système Centris® sur le territoire de la RMR de Montréal. Il s’agit de 17 % d’inscriptions de moins qu’un an plus tôt.
« La diminution du nombre de propriétés à vendre fait en sorte que les conditions du marché sont de plus en plus favorables aux vendeurs », souligne Mathieu Cousineau, président du conseil d’administration de la CIGM.