Varennes adopte une déclaration de soutien au droit à un environnement sain de la Fondation David Suzuki

Varennes adopte une déclaration de soutien au droit à un environnement sain de la Fondation David Suzuki

iStock

Le 5 octobre 2014, la Ville de Varennes a adopté une résolution de soutien au droit à un environnement sain, tel que promu par la Fondation David Suzuki.

Rappelons à ce sujet qu’en novembre dernier, Montréal devenait la première municipalité à aller de l’avant avec une telle démarche au Québec. Cette décision de la Ville s’inscrivait dans la lignée de la Tournée bleu Terre de l’environnementaliste bien connu David Suzuki, qui était alors de passage à Montréal au mois d’octobre de l’an dernier.

« Dans toutes nos actions, nous devons encourager le respect, la protection et la promotion de ces droits. La sensibilité à l’égard de l’environnement ne doit pas se limiter à quelques individus ou organisations. Nous avons tous un devoir à cet égard », avait alors mentionné le maire, Denis Coderre.

Pour sa part, le conseil municipal de Varennes a résolu de façon unanime que la Ville soit engagée dans le respect, la protection et la promotion du droit à un environnement sain; que ses membres fassent la promotion d’un tel droit auprès des villes voisines; et que Varennes recommande à la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) d’adopter une résolution similaire afin d’encourager l’adhésion de l’ensemble des municipalités à un tel droit et la mise en place d’actions favorables à cet égard.

Dans la Charte des Droits et Libertés

Comme l’explique David Suzuki dans son site Internet, l’objectif ultime est d’avoir le droit à un environnement sain qui soit reconnu dans la Charte des Droits et Libertés de la Constitution canadienne. 

« Le progrès est possible quand un nombre suffisant de personnes reconnaissent sa nécessité et se regroupent pour y arriver. Protéger notre pays et notre planète, notre santé et le futur de nos enfants et de nos petits-enfants est absolument nécessaire. Nous ne pouvons pas vivre et être en bonne santé sans de l’air et de l’eau purs, sans aliments sains et sans tout ce que nous fournissent nos environnements naturels. »

« Même au Canada, où la nature spectaculaire et l’eau abondante sont source de fierté, nous ne pouvons plus tenir ces ressources pour acquises. Plus de 1 000 alertes à l’eau potable sont en vigueur au Canada à chaque instant, la plupart d’entre elles dans les communautés des Premières Nations. »

« Il ne s’agit pas d’entraver l’industrie, mais de s’assurer que les entreprises qui opèrent au Canada, tout comme nos gouvernements, maintiennent des normes les plus élevées et que la santé et le bien-être humain soient toujours leur priorité. Les données montrent que la protection active de l’environnement profite à l’économie en stimulant l’innovation et la compétitivité tout en réduisant les coûts médicaux. Il s’agit de donner à tous les Canadiens une voix plus importante dans le processus démocratique et de se préoccuper de la prospérité à long terme du Canada. »

« Plus de la moitié des nations du monde reconnaissent déjà les droits environnementaux. C’est maintenant l’heure pour le Canada de se mettre à la hauteur de ses valeurs, et de se joindre à ce mouvement global. »